Après cette visite et encore 1h de route, nous avons débuté notre randonnée à la Boca de Yumuri. A 25 km de Baracoa, on a emprunté la route côtière. Le nom du fleuve Yumuri provient d'une légende qui raconte que les Indiens voulant échapper à l'esclavage se seraient jeté du haut de la falaise en criant « Yu muri », soit « je meurs ». Peu plausible car cela signifierait que les Indiens auraient utilisé la langue de l’envahisseur pour leurs derniers instants.

P1220132

 

P1220136

P1220141

 

Notre randonnée d'environ 3 heures pour 150 mètres de dénivelé a commencé au pied du pont de Yumuri. De jeunes Cubains en assurent la liaison en barque vers une île située dans le lit de la rivière à 10 minutes de rames, « la isla de las almendras » entre de hautes falaises couvertes de végétation.

P1220144

P1220152

P1220154

P1220159

De là on emprunte un petit chemin durant une heure, qui s'enfonce dans une belle vallée encaissée, sorte de canyon tropical planté de cocotiers sauvages, de palmiers, de cacaoyers, de plantes aux vertus médicinales et de bananiers.

 

P1220163  

P1220165

P1220167

Nous avons fait une halte pour profiter de la rivière qui forme çà et là des piscines naturelles de toute beauté dans un cadre de végétation luxuriante à tomber à la renverse dans un canyon vertigineux. Un magnifique endroit pour une baignade dans une eau douce limpide à près de 28 degrés. Que du bonheur…d’autant que deux jeunes hommes nous ont vendu des noix de coco fort rafraîchissantes.

P1220169

 P1220170

 

P1220171

P1220176

P1220185

P1220193