Après avoir rejoint Remedios, nous avons visité les ateliers d'artiste où sont fabriqués les chars utilisés lors des « Parrandas Remedianas » (carnaval de Remedios). Le carnaval qui se tient le 24/12 chaque année de 21h jusqu'à 7 heures du matin, oppose deux équipes, l'une du nord de la ville et l'autre du sud, la ville étant fictivement partagée en deux avec une ligne imaginaire placée au centre de la place Isabel II.

P1220799

P1220802

P1220803

P1220804

La préparation du carnaval dure 4 mois plein, les thèmes sont arrêtés avec la « municipalité », puis un budget de 3 millions est alloué par l’État pour l'organisation de cette manifestation. Toute la ville s'investit dans cette organisation et des fonctionnaires sont mis à disposition tout en restant payés par l’État.

Cette tradition remonterait au 19ème siècle. Les deux quartiers rentrent donc en compétition chaque année sur la réalisation de carrosses, de costumes, de grandes structures, de feux d'artifices, le tout pour décorer le parque Marti.

Un carnaval en hiver, cela peut nous paraître un peu surprenant, cependant, à Cuba la température tombe rarement en dessous de 15 degrés en cette période. Et si on en croit les habitants, en dessous de 15 degrés, personne ne sort de chez lui !

 

P1220805

P1220807

P1220811

Non, ce qui m'a le plus surpris dans le récit et la découverte des éléments des chars des précédentes manifestations, ce sont tout d'abord les thèmes retenus (la dance de shiva, le monde marin, te world of warcraft et peut être cette année le carnaval de Venise, qui démontrent indéniablement l'ouverture des Cubains sur le monde.

Chaque quartier garde le plus grand secret sur le thème qu'il a choisi et qui change tous les ans. La grande fête se déroule au rythme de la Polka, véritable passion locale.

Par ailleurs, l'idée que la culture puisse être une priorité pour les habitants d'un village avant de pouvoir disposer de tous les produits de consommation de subsistance, peut apparaître très paradoxale. Cependant, on comprend vite à Cuba, que rien n'est tout à fait organisé comme ailleurs. Cette île cultive sa singularité et ses habitants leur grande fierté d'être Cubain, et leur culture.

 

P1220809

P1220810

Le guide local nous a raconté que pendant la grande crise économique, quand les Cubains manquaient de tout et que certains d'entre eux, désespérés souhaitaient par-dessus tout rejoindre les Etats Unis en barque de fortune, le carnaval a continué d'être organisé de manière plus limitée, ce qui a permis à la population de tenir collectivement le coup. En cette période, il n'y avait que 6 heures d'électricité par jour et les Cubains de Remedios avaient accepté de renoncer à une journée d'électricité pour permettre l'illumination de la ville pour le carnaval pendant deux jours.

L’État Cubain place l'éducation et la culture comme fondement de la société, ce qui est loin d'être le cas dans d'autres pays du monde, notamment les pays capitalistes.

J'ai trouvé ça franchement remarquable. Les habitants de Remedios sont tellement attachés à leur carnaval que c'est véritablement le ciment de leur vie. Il y a un sentiment d'appartenance collective à une même destinée qui les pousse à se dépasser ensemble dans le cadre d'une saine compétition annuelle pour ce carnaval, afin de redoubler d'inventivité et de créativité pour que la Province qui a réalisé les plus beaux chars l'emporte.

Il n'y a que peu de villes Cubaines qui organisent des carnavals. Celles-ci sont principalement celles proches de Remedios.

Après ce très bon moment de récit du carnaval de Remedios, nous avons dîné dans le même restaurant que la veille d'une soupe comme toujours, et d'un délicieux plat de crabes (60 crabes ont servis à sa préparation pour une table de 14 personnes). Un délice !! Merci Madame Melba.

P1220813

Nous avons ensuite rejoint notre casa particular après un dernier verre de vieux rhum Cubain délicieux, pour une nuit reposante.