Nous avons retenté notre chance pour un départ vers le Groenland le lendemain matin. Malheureusement le vol de 11h30 n'a jamais décollé encore une fois du fait de la brume tenace empêchant tout avion de ce type de ce poser en toute sécurité sur cette petite île où Kulusuk est situé.

Nous avons encore une fois été hébergés à l'hôtel aux frais de la compagnie aérienne, mais cette fois-ci à 1h15 environ de Reykjavic, dans un hôtel 4 étoiles « Selfoss ». Superbe hôtel s'il en est. Nous avons été logés dans une suite immense avec spa dans la salle de bain... et pour le repas et le petit déjeuner du lendemain un buffet de fête et notamment un remarquable choix de desserts délicieux !!

P1250485

P1250486

P1250487

Mais la frustration était grande de ne pas partir.

Nous nous sommes promenés comme la soirée précédente dans les alentours de l'hôtel, et avons pu découvrir des paysages sauvages avec les petits chevaux islandais.

P1250489

P1250491

P1250495

P1250496

P1250501

P1250502

P1250503

P1250504

P1250505

P1250506

Le lendemain matin, après un petit déjeuner pantagruélique et délicieux au Selfoss hôtel, nous avons une fois de plus rejoint le petit aéroport pour vols intérieurs de Reykjavik.

 P1250488

Nous devions prendre notre vol à 15h30 pour éviter la brume matinale ! Mais le vol a du une fois de plus être reporté car un incident technique est intervenu sur le vol intérieur islandais précédant le nôtre et la compagnie aérienne a décidé que les voyageurs de ce vol utiliseraient notre avion pour atteindre leur destination.

 Nous étions très contrariés car nous attendions déjà depuis 3 jours un vol pour Kulusuk dans ce petit aéroport, et quand les conditions météorologiques le permettaient c'est un incident technique qui nous empêchait de rejoindre le Groenland au mépris de toute règle de priorité logique dans l'envol des passagers retardés.

 Nous avons été hébergés dans un nouvel hôtel à Reykjavik, le Cabin Hôtel au bord du littoral.

P1250424

P1250426

P1250430

P1250431

Cette aventure nous a appris que l'accès au Groenland n'était pas si aisé et se méritait véritablement. Leçon à retenir pour celles et ceux qui souhaiteraient s'y rendre suite à la lecture de ce carnet de voyage !