L'après-midi, nous avons descendu le versant du promontoire où nous nous trouvions sur environ 400 mètres de dénivelé dans un terrain souvent rocailleux ou de névés énormes, de véritables autoroutes de neige.

P1250871

P1250874

P1250875

P1250876

P1250877

P1250879

P1250881

P1250882

P1250883

P1250884

P1250885

Nous avons longé deux énormes glaciers puis par les névés des lacs glaciaires avec la crainte de glisser à travers la neige et de sombrer dans le lac gelé ! Une vue saisissante sur ces monstres de glace millénaires.

P1250886

P1250887

P1250888

P1250890

P1250892

P1250893

P1250895

P1250896

Nous avons au global marché 15 km en 12 heures. Ce fût sans conteste la journée la plus engagée physiquement de tout le séjour, qui nous a permis de découvrir des paysages justes spectaculaires et uniques au monde, inaccessible si ce n'est à pied.

 Le guide a en effet été contraint de changer l'itinéraire au vu des conditions de passage dans certains endroits, ce qui a rallongé de façon notable la journée de marche et nous a fait arriver plus tard ue prévu au lieu de rendez-vous avec le bateau pour rejoindre le village de Tiniteqilaaq.

P1250897

P1250898

P1250899

P1250901

P1250903

P1250907

P1250908

P1250911

P1250913

C'est un peu la caractéristique de ce voyage, à savoir, que comme nous ne pouvions pas poser le camp n'importe où au vu du terrain accidenté traversé, il fallait vraiment rejoindre les points de campement fixés à l'avance par le guide, ce qui nous a souvent imposé de rejoindre à une heure dite un point, à marche soutenue. Il faut garder le moral et se fier au GPS quand on cherche le chemin et que les cols enneigés se succèdent sans qu'on perçoive à l'horizon le chemin à prendre…

Cependant, nous avons toujours atteint l'objectif fixé, donc pas de souci !

P1250915

P1250916

P1250919