Le lendemain matin, nous avons retrouvé avec un grand réconfort le soleil jordanien, le fond de l'air étant très frais même en cette fin du mois d'avril. Après un délicieux petit déjeuner où pour la première fois j'ai dégusté une pâte de sésame et de dattes, espèce de beurre de cacahuète plus doux, nous avons commencé notre randonnée du jour de 3 heures sur les débuts de la chaîne des monts Sharah et avons marché au milieu de genévriers, arbres jordaniens les plus répandus, en surplombant les plaines désertiques du wadi Araba, dans des paysages d'argile et de grès clairs et ocres vallonnés. Le massif dans lequel nous avons évolué s'appelle le Juhair.

P1000745

P1000747

P1000750

Le site magique que nous avons alors découvert et dans lequel nous avons posé notre campement pour la nuit était le massif du Gbour al Wheidat, une splendeur. Vu le temps particulièrement ensoleillé de la journée, j'ai d'ailleurs pris mon premier coup de soleil du séjour ce jour-là ! A quatre heures, nous avons installé notre camp de base dans ce décors et bu un thé chaud agrémenté de quelques dattes. La vie en mode bédouin.

P1000755

P1000758

P1000759

P1000760

P1000761

P1000768

P1000769

P1000772

P1000773

P1000774

P1000777

Après une pause déjeuner bien méritée composée de pita et de légumes, nous avons repris notre marche dans un paysage juste féerique de montagnes érodées par le sable déployant des formes originales, tutoyant des montagnes pointues et des plaines ensablées dans mille nuances d'ocres. Des troupeaux de chèvres allant et venant tranquillement dans ce paysage avec quelques bédouins sur leur âne. L'âne est définitivement le moyen de locomotion le plus courant en Jordanie et notamment sur les sites touristiques, devant les dromadaires !

P1000793

P1000799

P1000808

P1000811

P1000812

P1000813

P1000814

P1000815

P1000816

P1000818

P1000819

P1000821

P1000824

P1000829

P1000830

P1000831

P1000840

P1000842

P1000843

En arrivant sur le lieu de notre campement, en montant les tentes pour la nuit nous avons découvert le seul et unique scorpion de notre séjour, tout petit et jaune, les pires semble t'il!! Nous l'avons rapidement écarté de notre lieu de vie et nous n'avons eu aucun sujet avec les petites bêtes du désert tout le long de notre séjour!

P1000848

P1000850

P1000854

P1000856

Notre lieu de campement était totalement magnifique et nous a offert un écrin magique pour profite d'un coucher de soleil mémorable!

P1000860

P1000865

P1000866

P1000867

P1000870

P1000872

P1000875

P1000876

P1000878

P1000879

P1000880

Ensuite, il était bien temps de se régaler d'un bon repas préparé avec attention par notre cuisinier local autour d'un bon feu de camp. Ce soir là, il nous a préparé le plat national, à savoir le Mansaf préparé avec des morceaux d’agneau mijotés en ragoût, arrosés d’une sauce au yaourt de chèvre fermenté (jamid) et accompagnés de riz agrémenté de cacahuètes et comme d'habitude, il y en avait pour une armée ! On s'est régalé. La nourriture jordanienne très méditéranéenne est vraiment délicieuse, à base de légumes du soleil, d'huile d'olive, de fèves et de pois chiche sous toutes ses formes et notamment en houmous.

P1000883

P1000885

P1000886

Nous avons ensuite retrouvé les bras de Morphée pour notre deuxième nuit sous tente car le fond de l'air était des plus frais même à la mi avril ! Et pas de chiens...