Le lendemain matin, après le petit déjeuner, nous avons quitté notre hôtel pour rejoindre le parc du Simien. Il nous a fallu 2h de route carrossable et environ 30 minutes de piste (soit 130 km environ) et avoir, entre temps, procédé aux formalités au village de Debark (2800m) pour accéder au parc avec trois accompagnateurs dont 2 rangers armés.

P1030569

 Ce parc national s'est formé suite un phénomène d'érosion massive qui a créé sur le plateau éthiopien l'un des paysages les plus spectaculaires au monde, avec des pics, des vallées, et des précipices atteignant jusqu'à 1500m de profondeur. Un vrai canyon tantôt ocre, tantôt verdoyant !

P1030582

P1030587

P1030590

P1030591

La route nous menant au massif du Simien nous a permis de découvrir de nombreuses scènes de la vie quotidienne des Ethiopiens, en environnement agricole. Nous avons notamment pu assister au battage de céréales à l'aide de chevaux tournant sur une aire.

P1030607

P1030609

foulage céréales P1030605

Le parc est le refuge d'animaux extrêmement rares, comme le babouin Gélada que nous avons découvert très vite lors de notre randonnée dans ce site spectaculaire, le renard du Simien ou le walia ibex, sorte de chèvre (bouquetin) qu'on ne trouve nulle part ailleurs. Nous n'avons pas pu apercevoir ces deux derniers animaux qu'on trouve soit la nuit soit à une altitude plus élevée.

P1030636

P1030638

P1030649

P1030657

P1030664

 S'agissant des premiers babouins geladas que nous avons rencontrés, leur particularité est de disposer d'une épaisse fourrure qui ressemble à une crinière et qui leur vaut l’appellation de singe lion. Les mâles ont une tâche rouge dans le cou, une crinière magnifique et des dents proéminentes qu'ils dévoilent dans leur rares moments de colère ! Ces animaux sont vraiment très calmes et se sont laissés approcher sans difficulté pour notre plus grand bonheur. Ils étaient vraiment très nombreux.

 

P1030687

P1030692

P1030694

P1030696

P1030697

P1030701

P1030703

P1030707

P1030714

 géladas mangeant P1030706

petit gelada sautant P1030681

Nous avons aussi pu admirer lors de notre randonnée d'une heure environ, en balcon, au départ du lieudit Mitchibin (3200m) plusieurs corbeaux endémiques d'Ethiopie à col blanc, à gros bec et au chant caractéristique que j'ai d'ailleurs réussi à immortaliser ! Amorah c’est leur nom en amharique et c’est facile à retenir…  Ces gros oiseaux sont en effet venus tout près de nous ramasser les restes de pain de notre pique-nique dans la verdure. Un super moment, paisible sous un soleil chaleureux et une température de 22° environ...Nous devions être assez pittoresques, puisqu’un groupe de randonneurs israéliens a cru bon de nous filmer. Sans commentaire. 

P1030719

P1030724

P1030725

P1030731

P1030732

P1030736

amora P1030775

P1030770