Nous avons quitté notre chambre d’hôte, Mailenbuerda, ce jour-là, vers 10h, en direction de Cahors et ses alentours notre prochaine étape.

P1110422

P1110423

Avant de quitter le pays basque, nous nous sommes arrêtés dans la ville de Larressore pour y découvrir un atelier réputé de création de Makilas, ces bâtons basques typiques. Entre 400 et 700 € selon la matière première utilisée pour les embellir (argent pour les plus précieux), ces bâtons sont des biens uniques créés sur commande souvent pour offrir dans une grande occasion au sein des familles basques. Des objets précieux transmis de génération en génération.

P1110417

P1110418

 

Ils sont travaillés à partir de troncs de néfliers. De bien beaux objets présentant des décorations et le nom du propriétaire. Il faut environ 2 ans d’attente si vous souhaitez en acheter un ! 

P1110419

P1110420

P1110421

 

Nous avons racheté un délicieux gâteau basque et des sandwichs au pain local et au poulet crudité agrémenté de piment d’Espelette délicieux pour notre pique-nique !

P1110424

Nous avons enfin atteint Cahors après 5 heures de route.

P1110426

P1110427

P1110429

P1110430

P1110431

Cahors est une ville située sur le fleuve du Lot en Occitanie. Née au temps de Rome, la cité de Cahors est devenue au Moyen-âge une place commerciale et financière d’envergure européenne.

Elle est connue pour son vin rouge intense, ses jardins municipaux bien entretenus et le pont Valentré, un pont médiéval doté de 3 tours. Ce pont constitue l’emblème de la ville. On peut y flâner à pied ou bien l’approcher par bateau au cours d’une balade sur le Lot. Édifice du 14ème  siècle, il est inscrit au patrimoine mondial par l’UNESCO, au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Une légende impliquant le diable est associée à ce pont alors levez les yeux pour l’apercevoir !

P1110436

P1110437

P1110438

P1110439

Nous sommes rentrés à Cahors par le Pont Louis Philippe puis avons découvert le magnifique pont Valentré, une vraie merveille !

P1110425

Dans la vieille ville, on trouve des maisons à colombages et d'étroites ruelles. L'imposante cathédrale Saint-Étienne, de style gothique et roman, arbore de grands dômes et des fresques vieilles de plusieurs siècles.

Au cœur de Cahors, où le rouge de la brique s’allie au gris du calcaire et à l’ocre du grès, au détour des ruelles médiévales, on savoure le charme des placettes et des 26 Jardins Secrets qui fleurissent la ville.

A l’ombre des platanes, le boulevard Gambetta, héritage du 19e siècle, invite à la promenade et à la détente avec ses nombreux cafés.

Nous avons quitté Cahors jusqu’à notre gîte situé à Vers, « le clos des Dryades » (nymphes des forêts) situé dans une nature sereine et très agréable, en plein site du parc régional des causses du Quercy!

Nous nous sommes arrêtés sur le chemin dans une biscuiterie artisanale depuis 1920, Delfour du « Mas de Saboth », tenue depuis 5 générations par la même famille. Nous y avons découvert un charmant petit musée de la pâtisserie qui a beaucoup plu à la pâtissière amatrice que je suis ! Puis nous y avons acheté des gâteaux aux noix, des croquants aux noix et aux amandes, et des maryleines aux noix AOP (sortes de madeleines à l’huile de colza).

Le soir, nous avons dîné dans notre chambre d’hôte un délicieux repas dans la chaleur de la soirée au bord de la piscine dans un environnement de nature brute..