Tôt le matin, le lendemain matin, nous avons quitté Diégo Suarez pour rejoindre le petit village d'Ampasindava atteint après 1h de piste.

P1120946

P1120948

P1120949

P1120951

P1120952

P1120953

P1120954

P1120955

P1120957

Nous avons embarqué à bord d’une coque traditionnelle à voile et à moteur vers un des plus beaux archipels du grand Nord. Constitués de perles d'îlot d'origine calcaire (des Tsingy marins), l'archipel de Nosy Hara est surprenant de par son isolement.

P1120959

P1120962

P1120971

Ses lagons, ses plages et sa biodiversité sous-marine sont parfaitement conservés. Une véritable expérience de robinsonnade exclusive !

Nosy Hara est un petit bout de paradis encore peu connu et coupé du monde. Ce lieu renferme pourtant l’un des paysages marins les plus extraordinaires au monde. Un atout qui lui a permis d’obtenir le statut de parc national marin depuis 2012.

P1120972

 De forme allongée, l’île de Nosy Hara s’étend sur une superficie de 312 ha, et mesure deux à trois kilomètres du nord au sud, avec une largeur de quelques dizaines de mètres. Des Tsingy marins caractéristiques de Madagascar aux plages de sables blanc, l’endroit est tout simplement idyllique.

En termes de biodiversité, ce site est comme un véritable aquarium géant et naturel. La faune et flore y sont d’une rareté surprenante. Nosy Hara renferme entre autres 279 espèces de poissons coralliens, 108 espèces de coraux, 5 espèces de tortues marines, les baleines (migrateurs) et des dauphins, 30 espèces d’oiseaux, et 18 espèces de reptiles dont le brookesia micra, le plus petit caméléon du monde. On peut également y trouver 2 espèces de baobab.

Une fois arrivée à Nosy Hara, nous avons randonné sur l'île du nord au sud dans des paysages alternant forêts et rochers aigus, les fameux tsingy, concrétions calcaires formés par le phénomène chimique créé lors des pluies, par le choc thermique entre la chaleur de la pierre qui la conserve et les pluies qui l'érode.

Sur le chemin, à l'intérieur d'un canyon forestier, beaucoup d'essences d'arbres (baobabs variés en endémiques de l'île pour certains d'entre eux, hildegardia ou faux baobab, etc.) peuplées de merveilleux oiseaux parmi lesquels le fameux oiseau de paradis dont j'ai pu fixer l'image du mâle et de la femelle. 

P1120976

P1120977

P1120991

P1120988

P1130020

P1130042

P1130043

P1130046

P1120983

P1130008

P1130012

Des grottes avec des stalactites et beaucoup de lézards et autres geckos diurnes ou nocturnes aux teintes multicolores fabuleuses.

P1120978

P1120984

P1130024

P1130028

P1130033

P1130049

P1120981

 des champs de salicorne..

P1120985

 Des arbres piquants, l'ennemi juré du randonneur qui souhaite reposer sa main sur le tronc d'arbre..

P1120995