Au retour de ce safari marin sur la belle île de Nosy Hara, j'ai pu photographier près de notre campement un très beau Toukal au plumage marron et bleu.

P1130128

P1130135

En milieu d'après-midi nous avons rejoint dans le cadre d'une petite balade d'une heure environ, un joli point de vue au sommet des tsingy.

P1130086

P1130088

P1130108

P1130078

P1130079

Comme ce territoire est aussi celui de l'aigle pêcheur et celui du plus petit caméléon du monde, le fameux Brookesia Micra, endémique de Nosy Hara., notre guide nous a fait le plaisir de débusquer sous nos yeux ronds en bas du tronc torturé d'un arbre. Il ne mesurait pas plus d'1,5 cm de long. Incroyable !

P1130094

P1130096

P1130098

P1130107

Après un apéritif à base de rhum local « Dzama », nous avons assisté au coucher du soleil vers 17h puis équipés de lampes frontales nous sommes partis à la recherche, dans une petite forêt avoisinante, d'un spécimen de lémurien nocturne, facilement décelable avec ses yeux globuleux brillants dans la nuit noire.

P1130772

Malheureusement nous sommes rentrés bredouilles. Pas tout en fait en réalité, car au bord du chemin nous avons découvert un magnifique boa terrestre, d'environ 1,50 mètre dont la peau luisante révélait des écailles orangées et noir.

P1130149

P1130156

P1130161

P1130162

 De retour au campement, nous avons eu l'excellente surprise de déguster un plat de langoustes fraîches grillées au feu de bois assortis de légumes locaux et de riz, et d'un vin blanc de Fianarantsu (appellation RN7). Comme que vous l'ai déjà indiqué lors de mon dernier voyage à Madagascar, le vin local n'est pas le meilleur qu'on ait bu mais mérite tout de même d'être goûté avec un plat local et avec indulgence.

Nous avons ensuite passé une nuit sous tente au bord du lagon, après une journée bien remplie d'aventures en tous genres.