Les carnets de voyage de la belette agile

mercredi 14 novembre 2018

Le Groenland - en route vers le Fjord Sermilik

Nous avons quitté notre camp de base vers 8h30 le lendemain matin pour entamer notre journée de trek toujours vers le nord pour rejoindre le petit village de chasseurs de Tiniteqilaaq.

Après avoir déroulé des paysages glaciaires très caillouteux parsemés de petits bras de rivières, nous avons arpenté des paysages enneigés avec de nombreux nevés à traverser.

P1250791

P1250794

P1250798

P1250802

P1250803

P1250804

P1250809

P1250811

P1250813

P1250817

P1250818

P1250819

P1250820

P1250821

P1250822

P1250823

P1250824

P1250825

P1250826

P1250827

P1250828

P1250829

P1250830

Que dire de ce glacier bleu, comme un fleuve gelé.. Une splendeur qui ne peut être admiré qu'après plusieurs heures de marche dans les névés..

P1250831

P1250832

P1250833

P1250834

P1250835

P1250836

P1250838

P1250839

P1250840

P1250841

P1250842

P1250844

P1250845

P1250846

P1250847

Posté par beletteagile à 07:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mercredi 7 novembre 2018

Le Groenland - les lacs immenses et les montagnes enneigées

Le lendemain, après notre première nuit sous tente assez douce en température, nous avons randonné autour de 2 lacs dont un de plusieurs kilomètres.

Partis à 8h du matin, nous avons marché 11 heures et 17 km.

Cette marche nous a permis de découvrir des paysages grandioses de hautes-montagnes se reflétant dans les lacs, à seulement 50 mètres d'altitude. Cherchez l'erreur. Nous avons marché alternativement dans les névés, les cailloux, la mousse puis traversé des gués. 

P1250762

P1250764

P1250765

P1250766

P1250767

P1250768

P1250769

Une marche très engagée et « casse pattes ». Mais le lieu de repos atteint en valant l'effort avec une belle vue sur une montagne majestueuse.

P1250770

P1250771

P1250772

P1250773

P1250774

P1250775

Pendant tout le séjour, nous avons préparé nos repas avec la nourriture lyophilisée principalement. Cependant, nous avons de gros soucis avec le gaz et l'essence pour faire chauffer le tout ce qui nous a régulièrement amené à manger froid, ce qui n'est pas forcément idéal au Groenland après des journées d'effort. Cela étant, ça a participé à l'ambiance « raid » du trek !

P1250776

P1250777

P1250779

P1250781

P1250785

P1250786

P1250788

P1250789

P1250790

Posté par beletteagile à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 31 octobre 2018

Le Groenland - en route vers les lacs

Et oui, moi aussi j'avais beaucoup d'idées reçues avant le voyage. Mais le Groenland est vert et fleuri en été!! Les photos prises sont là pour en témoigner.

P1250714

P1250715

P1250717

P1250718

P1250719

P1250723

P1250724

Et puis nous avons croisé sur notre chemin des bandes de graisse de phoque... Hier utilisées pour l'huile qui en était extraite pour alimenter des lampes...

P1250725

P1250726

Les lacs groenlandais sont souvent immenses, et ont la particularité de refléter de manière exceptionnelle les paysages grandioses qui les surplombent.

P1250727

P1250730

P1250735

P1250739

P1250741

P1250742

P1250743

En fin de journée, après ces premières émotions, nous avons atteint un lac magnifique dans un cirque montagneux avec une langue glacière. Cadre somptueux qui nous a réservé l'un des plus beaux couchers de soleil du séjour, teinté de rose de jaune et de rouge violacé.

P1250745

P1250748

Je précise que les photos n'ont donné lieu à aucun filtre !!

P1250751

P1250754

P1250756

P1250757

P1250758

P1250759

P1250761

L'un des membres du groupe ayant apporté son lancer a pu pêcher dans ce lac poissonneux 5 très beaux ombles arctiques qui ont fait le bonheur des amateurs de poissons pour le repas du lendemain, cuit uniquement au citron, sel et poivre, en mode ceviche.

Posté par beletteagile à 07:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 24 octobre 2018

Le Groenland - notre départ de Tasiilaq en route pour l'aventure en itinérance et en autonomie

Pour débuter notre périple en itinérance à travers l'île d'Angmagssalik, nous avons quitté le village de Tasiilaq et avec une autonomie suffisante dans le sac, nous avons remonté des vallées immenses, occupées par des lacs, bordées de glaciers, sillonnées de cours d’eau et de cascades.

P1250664

P1250666

P1250667

P1250668

P1250669

P1250670

P1250672

P1250673

P1250674

P1250675

P1250677

P1250681

P1250682

P1250685

La découverte du Groenland nous a aussi révélé le plaisir de marcher parmi les moustiques qui ne nous ont quittés que sur les derniers jours du périple. Ils n'auraient en principe plus dû être trop présents en cette saison, mais comme tout se dérègle dans notre petit monde, ils étaient bien là et se sont régulièrement rappelés à notre bon souvenir ! Le port d'une moustiquaire de poche s'avère dès lors juste indispensable !

Nous avons passé plusieurs gués dont un qui s'avérera ensuite être le plus compliqué du séjour ! Donc passage des chaussures de marche aux claquettes et traversée dans le courant gelé !!

P1250686

P1250688

P1250691

P1250692

P1250693

P1250695

P1250696

P1250698

P1250699

P1250701

P1250702

P1250703

P1250704

P1250706

Posté par beletteagile à 07:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 17 octobre 2018

Le Groenland - notre arrivée à Tasiilaq

Arrivés à Tasiilaq et après avoir bénéficié d'un bon déjeuner préparé par l'équipe locale du séjour, pris sur place dans une maison du village, nous avons traversé le village et pu admirer les maisons aux couleurs vives et la vie quotidienne des Inuits.

P1250653

P1250655

P1250656

P1250658

Premier constat, de nombreuses maisons colorées selon un code couleur danois pour désigner les écoles, les hôpitaux, les maisons de service, etc. Tout cela est donc très bien organisé. Nous avons aussi pu voir des poissons sécher dehors et pu sentir les premières odeurs de graisse de phoque, puisqu'il s'agit de l'une des principales ressources du pays pour les Inuits.

Nous avons aussi pu nous rendre compte du nombre important d'enfants dans les rues avec des mamans très jeunes. Et de jeunes garçons pêchant à la volée.

Jeunes inuits pêchant à la volée à Tasiilaq

Jeune inuit pêchant à la volée à Tasiilaq

La population de Tasiilaq, constituant la 7ème ville du Groenland avec 2004 habitants en 2012, est en effet principalement composée de jeunes et d'enfants.

L’immersion dans la civilisation Inuit a donc commencé.

 P1250637

Ca c'est le lieu de stockage des déchets du village. Autant dire que les inuits ont des difficultés avec le traitement des déchets.

P1250639

P1250644

P1250647

P1250649

P1250659

P1250663

A noter que le concept de notre séjour est la réalisation d'un périple à travers l'île d'Amassalik de Tasiilaq jusqu'à Nuk, soit 150 km à pieds et pour partie en bateau pour des transferts sur la terre ferme. Nous portions chacun un sac à dos intégrant nos effets personnels, la nourriture et le matériel collectif (tentes et gaz) qui représentait 12kg pour moi et 18 kg pour mon cher et tendre.

Comme je n'avais jamais voyagé dans de telles conditions de portage, ce fût vraiment le principal sujet de difficulté de ce séjour, avec le terrain très peu reposant), sans que nous soyons jamais confrontés à des températures trop basses (13° en moyenne le jour pour marcher en tee-shirt à manches longues et 2-3° au plus frais du séjour sous la tente).

Posté par beletteagile à 07:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mercredi 10 octobre 2018

Le Groenland - notre arrivée à Kulusuk

Le lendemain, nous avons enfin vu notre avion décoller vers le Groenland. Le vol a duré approximativement 2 heures.

P1250526

Le décalage horaire entre est de -4 heures par rapport à Paris. Donc nous avons fait un saut dans le passé de 2 heures supplémentaires par rapport aux 2 heures déjà gagnées à Reykjavik !

La vue du ciel sur les premiers icebergs, les paysages saisissants de hautes montagnes enneigées et sur le village de Kulusuk et ses maisons colorées ont commencé de nous éblouir et nous faire oublier les difficultés de ce début de voyage. Le temps était clair.

P1250529

P1250530

P1250534

P1250537

P1250531

P1250538

P1250539

Arrivés à Kulusuk, nous avons opéré un transfert en bateau à moteur du port de ce petit village îlien vers le port de Tasiilaq, capitale administrative et plus gros bourg de la zone.

Ce premier déplacement maritime nous a permis de découvrir de très beaux icebergs colorés du blanc au bleu ciel. Splendide.

Nous avons pu admirer tout autour de nous de hautes montagnes escarpées proches d'un relief alpin cependant à très basse altitude (150 mètres maximum au sol et 1500 mètres en moyenne de hauteur des montagnes avoisinantes). Je ne m'imaginais pas du tout un tel décor! Saisissant !

P1250540

P1250542

P1250544

P1250545

P1250546

P1250547

P1250548

P1250557

P1250559

P1250564

P1250579

P1250581

P1250587

P1250608

P1250614

P1250626

P1250630

P1250635

Posté par beletteagile à 07:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 3 octobre 2018

Le Groenland - 2ème et 3ème vols vers le Groenland annulés

Nous avons retenté notre chance pour un départ vers le Groenland le lendemain matin. Malheureusement le vol de 11h30 n'a jamais décollé encore une fois du fait de la brume tenace empêchant tout avion de ce type de ce poser en toute sécurité sur cette petite île où Kulusuk est situé.

Nous avons encore une fois été hébergés à l'hôtel aux frais de la compagnie aérienne, mais cette fois-ci à 1h15 environ de Reykjavic, dans un hôtel 4 étoiles « Selfoss ». Superbe hôtel s'il en est. Nous avons été logés dans une suite immense avec spa dans la salle de bain... et pour le repas et le petit déjeuner du lendemain un buffet de fête et notamment un remarquable choix de desserts délicieux !!

P1250485

P1250486

P1250487

Mais la frustration était grande de ne pas partir.

Nous nous sommes promenés comme la soirée précédente dans les alentours de l'hôtel, et avons pu découvrir des paysages sauvages avec les petits chevaux islandais.

P1250489

P1250491

P1250495

P1250496

P1250501

P1250502

P1250503

P1250504

P1250505

P1250506

Le lendemain matin, après un petit déjeuner pantagruélique et délicieux au Selfoss hôtel, nous avons une fois de plus rejoint le petit aéroport pour vols intérieurs de Reykjavik.

 P1250488

Nous devions prendre notre vol à 15h30 pour éviter la brume matinale ! Mais le vol a du une fois de plus être reporté car un incident technique est intervenu sur le vol intérieur islandais précédant le nôtre et la compagnie aérienne a décidé que les voyageurs de ce vol utiliseraient notre avion pour atteindre leur destination.

 Nous étions très contrariés car nous attendions déjà depuis 3 jours un vol pour Kulusuk dans ce petit aéroport, et quand les conditions météorologiques le permettaient c'est un incident technique qui nous empêchait de rejoindre le Groenland au mépris de toute règle de priorité logique dans l'envol des passagers retardés.

 Nous avons été hébergés dans un nouvel hôtel à Reykjavik, le Cabin Hôtel au bord du littoral.

P1250424

P1250426

P1250430

P1250431

Cette aventure nous a appris que l'accès au Groenland n'était pas si aisé et se méritait véritablement. Leçon à retenir pour celles et ceux qui souhaiteraient s'y rendre suite à la lecture de ce carnet de voyage !

Posté par beletteagile à 07:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 26 septembre 2018

Le Groenland - 1er vol vers le Groenland annulé

Après un petit déjeuner à l’auberge de jeunesse qui m'a fait redécouvrir avec plaisir le fameux skir, ce lait fermenté à la consistance du fromage blanc, nous avons été transférés en minibus vers l’aéroport de Reykjavik dédié aux vols intérieurs et aux vols vers le Groenland.

Nous devions par un vol de 1h40 décollant à 10h45 rejoindre la ville de Kulusuk, située sur la côte Est du Groenland.

 P1250454

Or, c'est à ce moment là que l'aventure a commencé puisque contrairement à ce qui était prévu, nous avons bien embarqué dans l'avion à hélices mais après un petit tour sur le tarmac l'avion s'est immobilisé et n'a finalement pas décollé compte tenu d'un temps trop brumeux à l'arrivée à Kulusuk. Imaqa...peut-être en langue Inuit..le guide avait raison. Rien n'est jamais acquis sous ces latitudes.

P1250455

P1250456

Nous avons donc été relogé dans les alentours de Reykjavik à la charge d'Icelandair connect pour la nuit.

Nous en avons profité pour faire un petit tour dans la nature autour d'un beau lac pour redécouvrir la faune et la flore islandaise. Nous y avons croisé une famille de canards très sympatique !

P1250457

P1250462

P1250463

P1250464

P1250465

P1250470

Famille de canards

P1250474

P1250481

Posté par beletteagile à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 19 septembre 2018

Le Groenland - notre arrivée à Reykjavik

Notre voyage dans le grand nord a débuté en ce début du mois d'août 2018 à l'aéroport d'Orly pour un transfert vers l'Islande, aéroport de Keyflavik. Nous avons ensuite rejoint en bus l'auberge de jeunesse où nous avons passé la nuit dans la capitale islandaise.

De retour à Reykjavik, après quelques années, nous avons eu le bonheur de découvrir à nouveau la ville mais sous un grand soleil cette fois-ci.

 P1250412

P1250440

P1250441

Le vent a tout de même soufflé fort et nous nous sommes alors rendu compte que nous n’étions pas sous les mêmes latitudes et que la canicule du sud de la France était bel et bien derrière nous.

P1250418

P1250432

J'ai adoré redécouvrir la ville et ses abords par ce beau temps. Et puis je me suis rendu compte que les abords proches de Reykjavik étaient un des rares endroits arborés de l'île.

P1250426

P1250427

P1250428

P1250429

 Nous avons pris notre dîner comme des années auparavant dans le restaurant traditionnel Loki faisant face à la magnifique cathédrale en forme d'orgue.

 P1250422

Après le repas qui fut végétarien en ce qui me concerne, nous avons rejoint notre auberge de jeunesse sous un soleil déclinant donnant des teintes roses au ciel et à la cathédrale comme dans un rêve.

 P1250421

P1250417

 

P1250423

P1250413

P1250434

P1250435

P1250436

P1250437

P1250438

P1250443

P1250449

P1250453

Posté par beletteagile à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 12 septembre 2018

Le Groenland Est : voyage en terre inconnue

Après cette présentation succincte du Groenland, je souhaitais avant de rentrer dans le vif de notre aventure, faire un petit focus sur le Groenland Est où nous avons randonné car c'est vraiment un coin isolé de la planète, tout à fait spectaculaire.

Lorsque dans les années 1880 un bateau danois accosta sur la Côte Est du Groenland, ses occupants rencontrèrent 11 communautés Inuits et découvrirent l’île d’Ammassalik. Ce fut le dernier groupe humain de l’hémisphère Nord qui entra ainsi en contact avec le reste de l’humanité.

Cette information à peine croyable s’explique par la présence d’un courant polaire venu du pôle Nord (Polar Stream) qui déverse un flot continu d’éléments de la banquise fracturée en été en direction du Sud, le long de la Côte Est de la plus grande île du Monde, le Groenland. Une barrière naturelle faite de glace de mer morcelée, restée très longtemps infranchissable qui a isolé ces chasseurs nomades du reste des humains y compris de leurs congénères Inuits de l’Ouest.

P1250773

P1250776

Dans les années 1930, à peine un demi-siècle plus tard, c’est le jurassien Paul Emile Victor qui y arriva, à ski avec ses compagnons, lors d’une expédition venant de la côte Ouest. L’intrépide jeune homme décida qu’il se ferait adopter par une famille de chasseurs Inuits. Il y séjourna comme un Inuit une année. L’occasion de réaliser une remarquable étude ethnologique de cette population, sortie très peu auparavant de ce que l’on pourrait comparer chez nous au Paléolithique.

 Le chercheur renouvela cette opération à plusieurs reprises lors de très longues campagnes d’études avec le support logistique du mythique « Pourquoi Pas ? » le navire d’exploration du Commandant Charcot.

 P1250831

P1250957

Plus que sur la côte Ouest, l’isolement est important : 20 000km de côte du Nord au Sud avec seulement 3500 habitants répartis dans 5 villages et 2 bourgs.

Pour le moment, la prospection minière et l’industrie de la pêche n’ont pas trouvé d’implantation. La pêche en mer et davantage encore la chasse au phoque et occasionnellement la chasse réglementée à l’ours sont des ressources économiques importantes, des emplois directs et indirects.

Dans cette société façonnée par les valeurs scandinaves, les services et, à présent, le tourisme mobilisent une part importante des emplois restants.

 P1260107

P1250916

Outre le flux de banquise morcelée observable à l’oeil nu des hauteurs de Tasiilaq, la région est traversée par des géants de glace détachés de l’inlandsis groenlandais tout proche. Ils dérivent sur des fjords à leur démesure. L’un a la surface d’un terrain de football, l’autre pourrait contenir un supermarché, celui-là un château fort.

Tranquillement, ils glissent vers le Sud sous nos yeux ébahis de trekkeurs incrédules. Notre semaine le long du fjord Sermilik « la route des icebergs » en Inuit, est un émerveillement permanent devant ce spectacle naturel hors du commun.

P1250987

P1250984

P1260042

P1260306

Posté par beletteagile à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :