Les carnets de voyage de la belette agile

mercredi 17 octobre 2018

Le Groenland - notre arrivée à Tasiilaq

Arrivés à Tasiilaq et après avoir bénéficié d'un bon déjeuner préparé par l'équipe locale du séjour, pris sur place dans une maison du village, nous avons traversé le village et pu admirer les maisons aux couleurs vives et la vie quotidienne des Inuits.

P1250653

P1250655

P1250656

P1250658

Premier constat, de nombreuses maisons colorées selon un code couleur danois pour désigner les écoles, les hôpitaux, les maisons de service, etc. Tout cela est donc très bien organisé. Nous avons aussi pu voir des poissons sécher dehors et pu sentir les premières odeurs de graisse de phoque, puisqu'il s'agit de l'une des principales ressources du pays pour les Inuits.

Nous avons aussi pu nous rendre compte du nombre important d'enfants dans les rues avec des mamans très jeunes. Et de jeunes garçons pêchant à la volée.

Jeunes inuits pêchant à la volée à Tasiilaq

Jeune inuit pêchant à la volée à Tasiilaq

La population de Tasiilaq, constituant la 7ème ville du Groenland avec 2004 habitants en 2012, est en effet principalement composée de jeunes et d'enfants.

L’immersion dans la civilisation Inuit a donc commencé.

 P1250637

Ca c'est le lieu de stockage des déchets du village. Autant dire que les inuits ont des difficultés avec le traitement des déchets.

P1250639

P1250644

P1250647

P1250649

P1250659

P1250663

A noter que le concept de notre séjour est la réalisation d'un périple à travers l'île d'Amassalik de Tasiilaq jusqu'à Nuk, soit 150 km à pieds et pour partie en bateau pour des transferts sur la terre ferme. Nous portions chacun un sac à dos intégrant nos effets personnels, la nourriture et le matériel collectif (tentes et gaz) qui représentait 12kg pour moi et 18 kg pour mon cher et tendre.

Comme je n'avais jamais voyagé dans de telles conditions de portage, ce fût vraiment le principal sujet de difficulté de ce séjour, avec le terrain très peu reposant), sans que nous soyons jamais confrontés à des températures trop basses (13° en moyenne le jour pour marcher en tee-shirt à manches longues et 2-3° au plus frais du séjour sous la tente).

Posté par beletteagile à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mercredi 10 octobre 2018

Le Groenland - notre arrivée à Kulusuk

Le lendemain, nous avons enfin vu notre avion décoller vers le Groenland. Le vol a duré approximativement 2 heures.

P1250526

Le décalage horaire entre est de -4 heures par rapport à Paris. Donc nous avons fait un saut dans le passé de 2 heures supplémentaires par rapport aux 2 heures déjà gagnées à Reykjavik !

La vue du ciel sur les premiers icebergs, les paysages saisissants de hautes montagnes enneigées et sur le village de Kulusuk et ses maisons colorées ont commencé de nous éblouir et nous faire oublier les difficultés de ce début de voyage. Le temps était clair.

P1250529

P1250530

P1250534

P1250537

P1250531

P1250538

P1250539

Arrivés à Kulusuk, nous avons opéré un transfert en bateau à moteur du port de ce petit village îlien vers le port de Tasiilaq, capitale administrative et plus gros bourg de la zone.

Ce premier déplacement maritime nous a permis de découvrir de très beaux icebergs colorés du blanc au bleu ciel. Splendide.

Nous avons pu admirer tout autour de nous de hautes montagnes escarpées proches d'un relief alpin cependant à très basse altitude (150 mètres maximum au sol et 1500 mètres en moyenne de hauteur des montagnes avoisinantes). Je ne m'imaginais pas du tout un tel décor! Saisissant !

P1250540

P1250542

P1250544

P1250545

P1250546

P1250547

P1250548

P1250557

P1250559

P1250564

P1250579

P1250581

P1250587

P1250608

P1250614

P1250626

P1250630

P1250635

Posté par beletteagile à 07:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 3 octobre 2018

Le Groenland - 2ème et 3ème vols vers le Groenland annulés

Nous avons retenté notre chance pour un départ vers le Groenland le lendemain matin. Malheureusement le vol de 11h30 n'a jamais décollé encore une fois du fait de la brume tenace empêchant tout avion de ce type de ce poser en toute sécurité sur cette petite île où Kulusuk est situé.

Nous avons encore une fois été hébergés à l'hôtel aux frais de la compagnie aérienne, mais cette fois-ci à 1h15 environ de Reykjavic, dans un hôtel 4 étoiles « Selfoss ». Superbe hôtel s'il en est. Nous avons été logés dans une suite immense avec spa dans la salle de bain... et pour le repas et le petit déjeuner du lendemain un buffet de fête et notamment un remarquable choix de desserts délicieux !!

P1250485

P1250486

P1250487

Mais la frustration était grande de ne pas partir.

Nous nous sommes promenés comme la soirée précédente dans les alentours de l'hôtel, et avons pu découvrir des paysages sauvages avec les petits chevaux islandais.

P1250489

P1250491

P1250495

P1250496

P1250501

P1250502

P1250503

P1250504

P1250505

P1250506

Le lendemain matin, après un petit déjeuner pantagruélique et délicieux au Selfoss hôtel, nous avons une fois de plus rejoint le petit aéroport pour vols intérieurs de Reykjavik.

 P1250488

Nous devions prendre notre vol à 15h30 pour éviter la brume matinale ! Mais le vol a du une fois de plus être reporté car un incident technique est intervenu sur le vol intérieur islandais précédant le nôtre et la compagnie aérienne a décidé que les voyageurs de ce vol utiliseraient notre avion pour atteindre leur destination.

 Nous étions très contrariés car nous attendions déjà depuis 3 jours un vol pour Kulusuk dans ce petit aéroport, et quand les conditions météorologiques le permettaient c'est un incident technique qui nous empêchait de rejoindre le Groenland au mépris de toute règle de priorité logique dans l'envol des passagers retardés.

 Nous avons été hébergés dans un nouvel hôtel à Reykjavik, le Cabin Hôtel au bord du littoral.

P1250424

P1250426

P1250430

P1250431

Cette aventure nous a appris que l'accès au Groenland n'était pas si aisé et se méritait véritablement. Leçon à retenir pour celles et ceux qui souhaiteraient s'y rendre suite à la lecture de ce carnet de voyage !

Posté par beletteagile à 07:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 26 septembre 2018

Le Groenland - 1er vol vers le Groenland annulé

Après un petit déjeuner à l’auberge de jeunesse qui m'a fait redécouvrir avec plaisir le fameux skir, ce lait fermenté à la consistance du fromage blanc, nous avons été transférés en minibus vers l’aéroport de Reykjavik dédié aux vols intérieurs et aux vols vers le Groenland.

Nous devions par un vol de 1h40 décollant à 10h45 rejoindre la ville de Kulusuk, située sur la côte Est du Groenland.

 P1250454

Or, c'est à ce moment là que l'aventure a commencé puisque contrairement à ce qui était prévu, nous avons bien embarqué dans l'avion à hélices mais après un petit tour sur le tarmac l'avion s'est immobilisé et n'a finalement pas décollé compte tenu d'un temps trop brumeux à l'arrivée à Kulusuk. Imaqa...peut-être en langue Inuit..le guide avait raison. Rien n'est jamais acquis sous ces latitudes.

P1250455

P1250456

Nous avons donc été relogé dans les alentours de Reykjavik à la charge d'Icelandair connect pour la nuit.

Nous en avons profité pour faire un petit tour dans la nature autour d'un beau lac pour redécouvrir la faune et la flore islandaise. Nous y avons croisé une famille de canards très sympatique !

P1250457

P1250462

P1250463

P1250464

P1250465

P1250470

Famille de canards

P1250474

P1250481

Posté par beletteagile à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 19 septembre 2018

Le Groenland - notre arrivée à Reykjavik

Notre voyage dans le grand nord a débuté en ce début du mois d'août 2018 à l'aéroport d'Orly pour un transfert vers l'Islande, aéroport de Keyflavik. Nous avons ensuite rejoint en bus l'auberge de jeunesse où nous avons passé la nuit dans la capitale islandaise.

De retour à Reykjavik, après quelques années, nous avons eu le bonheur de découvrir à nouveau la ville mais sous un grand soleil cette fois-ci.

 P1250412

P1250440

P1250441

Le vent a tout de même soufflé fort et nous nous sommes alors rendu compte que nous n’étions pas sous les mêmes latitudes et que la canicule du sud de la France était bel et bien derrière nous.

P1250418

P1250432

J'ai adoré redécouvrir la ville et ses abords par ce beau temps. Et puis je me suis rendu compte que les abords proches de Reykjavik étaient un des rares endroits arborés de l'île.

P1250426

P1250427

P1250428

P1250429

 Nous avons pris notre dîner comme des années auparavant dans le restaurant traditionnel Loki faisant face à la magnifique cathédrale en forme d'orgue.

 P1250422

Après le repas qui fut végétarien en ce qui me concerne, nous avons rejoint notre auberge de jeunesse sous un soleil déclinant donnant des teintes roses au ciel et à la cathédrale comme dans un rêve.

 P1250421

P1250417

 

P1250423

P1250413

P1250434

P1250435

P1250436

P1250437

P1250438

P1250443

P1250449

P1250453

Posté par beletteagile à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


mercredi 12 septembre 2018

Le Groenland Est : voyage en terre inconnue

Après cette présentation succincte du Groenland, je souhaitais avant de rentrer dans le vif de notre aventure, faire un petit focus sur le Groenland Est où nous avons randonné car c'est vraiment un coin isolé de la planète, tout à fait spectaculaire.

Lorsque dans les années 1880 un bateau danois accosta sur la Côte Est du Groenland, ses occupants rencontrèrent 11 communautés Inuits et découvrirent l’île d’Ammassalik. Ce fut le dernier groupe humain de l’hémisphère Nord qui entra ainsi en contact avec le reste de l’humanité.

Cette information à peine croyable s’explique par la présence d’un courant polaire venu du pôle Nord (Polar Stream) qui déverse un flot continu d’éléments de la banquise fracturée en été en direction du Sud, le long de la Côte Est de la plus grande île du Monde, le Groenland. Une barrière naturelle faite de glace de mer morcelée, restée très longtemps infranchissable qui a isolé ces chasseurs nomades du reste des humains y compris de leurs congénères Inuits de l’Ouest.

P1250773

P1250776

Dans les années 1930, à peine un demi-siècle plus tard, c’est le jurassien Paul Emile Victor qui y arriva, à ski avec ses compagnons, lors d’une expédition venant de la côte Ouest. L’intrépide jeune homme décida qu’il se ferait adopter par une famille de chasseurs Inuits. Il y séjourna comme un Inuit une année. L’occasion de réaliser une remarquable étude ethnologique de cette population, sortie très peu auparavant de ce que l’on pourrait comparer chez nous au Paléolithique.

 Le chercheur renouvela cette opération à plusieurs reprises lors de très longues campagnes d’études avec le support logistique du mythique « Pourquoi Pas ? » le navire d’exploration du Commandant Charcot.

 P1250831

P1250957

Plus que sur la côte Ouest, l’isolement est important : 20 000km de côte du Nord au Sud avec seulement 3500 habitants répartis dans 5 villages et 2 bourgs.

Pour le moment, la prospection minière et l’industrie de la pêche n’ont pas trouvé d’implantation. La pêche en mer et davantage encore la chasse au phoque et occasionnellement la chasse réglementée à l’ours sont des ressources économiques importantes, des emplois directs et indirects.

Dans cette société façonnée par les valeurs scandinaves, les services et, à présent, le tourisme mobilisent une part importante des emplois restants.

 P1260107

P1250916

Outre le flux de banquise morcelée observable à l’oeil nu des hauteurs de Tasiilaq, la région est traversée par des géants de glace détachés de l’inlandsis groenlandais tout proche. Ils dérivent sur des fjords à leur démesure. L’un a la surface d’un terrain de football, l’autre pourrait contenir un supermarché, celui-là un château fort.

Tranquillement, ils glissent vers le Sud sous nos yeux ébahis de trekkeurs incrédules. Notre semaine le long du fjord Sermilik « la route des icebergs » en Inuit, est un émerveillement permanent devant ce spectacle naturel hors du commun.

P1250987

P1250984

P1260042

P1260306

Posté par beletteagile à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 5 septembre 2018

Le Groenland en quelques mots : suite

Avec une population de 55 847 habitants au 01/01/2016, il est le pays le moins densément peuplé au monde avec ses 2,166 millions de km². Comme la majeure partie de sa surface est recouverte de glace, la majorité de la population du Groenland vit le long des côtes libres de glace et bordées de fjords, en particulier dans le sud-ouest, soit une surface assez minime de cette île.

Le Groenland a été habité pendant au moins les 4 500 dernières années par des peuples de l'Arctique dont les ancêtres ont migré depuis ce qui est aujourd'hui le Canada. Les Vikings se sont installés dans la partie sud (alors inhabitée) du Groenland, à partir du 5e siècle, y fondant des colonies médiévales qui n'auraient pas dépassé 2 000 habitants, puis ils ont disparu aux environs de l'an 1500 après J-C. Les colonies nordiques ont disparu à la fin du 15e siècle et les peuples Inuits actuels sont arrivés au 8e siècle.

P1260103

Le Groenland est un pays constitutif du Royaume du Danemark. Bien que géographiquement plus proche du continent nord-américain, il est politiquement et culturellement associé à l'Europe - en particulier à la Norvège et au Danemark, les puissances coloniales, ainsi qu'à l'île voisine d'Islande, pendant d'un millénaire.

P1250757

En 1973, le Groenland rejoint la CEE avec le Danemark. Cependant, lors d'un référendum en 1982, une majorité de la population a voté en faveur d'un retrait du Groenland de la CEE, retrait qui sera par la suite étendu à l'Union européenne.

Le Groenland bénéficie néanmoins de la libre circulation des Européens au sens de la Convention de Schengen. En 1979, le Danemark a accordé une autonomie interne au Groenland, et le 25/11/2008, les Groenlandais se sont prononcés par référendum consultatif sur la perspective d'une autonomie renforcée, la proposition étant approuvée par 75 % des suffrages exprimés. Le parlement danois a ensuite voté la loi sur l'autonomie renforcée du Groenland, promulguée le 19/05/2009 et entrée en application le 21/06/2009. Le Danemark cède à son ancienne colonie 32 domaines de compétences, dont ceux de la police et de la justice. La politique monétaire, la défense et la politique étrangère restent toutefois sous contrôle danois.

P1250976

La végétation du Groenland est constituée en très grande majorité de toundra, une végétation basse et pauvre composée de mousses et herbes poussant dans les zones polaires qui occupent une grande partie du Groenland hors inlandsis. Le retrait de l'inlandsis a mis au jour de très nombreuses cuvettes lacustres se colonisant progressivement par une végétation de type tourbière, à l'exception des cas où l'évaporation l'emportant, la concentration en sels permet l'implantation d'une flore halophile en périphérie. La grande végétation ne peut en général pas y pousser car le sol est trop gelé en profondeur. Il ne pousse que quelques arbustes, tels les bouleaux rampants, qui sont une adaptation de la végétation aux conditions très rudes du milieu, en particulier des vents desséchants. Nous avons eu l'occasion de marcher parmi ces arbres nains à la poussée horizontale, et franchement, je ne vous recommande pas une randonnée parmi ces arbres..

P1250885

Seuls quelques animaux vivent dans de tels milieux, comme l'ours polaire (au nord et à l'est surtout), le phoque du Groeland, le bœuf musqué, le renard polaire, le lièvre arctique et le renne. Autant vous dire que nous n'avons vu aucun de ces animaux! Argh. Quelques membres du voyage ont cependant pu apercevoir une nuit de tour de garde contre l'ours polaire un petit renard polaire! Quelle chance!

P1250919

Aucun réseau routier n'existe entre les différents villages, les glaciers et la ligne côtière fortement découpée par les fjords empêchant de construire des routes entre les localités. Seuls des ferrys, et plus rarement des avions, relient les villages entre eux en été. En hiver, des hélicoptères permettent d'assurer certains ravitaillements de villages pour la plupart isolés par la banquise. Nous avons pu constater les tournées régulières d'hélicoptères pour alimenter le village de Tiniteqilaaq.

P1250967

Les Inuits nomades étaient traditionnellement chamanistes, avec une mythologie bien développée. Ils s'inquiétaient principalement d'apaiser le courroux de la déesse de la mer sans doigts qui contrôlait le succès de la chasse aux phoques et à la baleine.

P1260061

P1260051

Le groenlandais et le danois ont tous les deux été utilisés dans les affaires publiques depuis la mise en place de l'autonomie interne en 1979 ; la majorité de la population est bilingue. Le groenlandais est devenu la seule langue officielle en juin 2009. Le pays a un taux d'alphabétisation de 100 %.

Dans la pratique, le danois est encore largement utilisé dans l'administration et dans l'enseignement supérieur et reste également la première ou la seule langue pour certains immigrants danois à Nuuk et dans d'autres villes. L'anglais est également une langue importante pour le Groenland, enseignée dans les écoles dès la première année scolaire.

P1260078

La pêche représente 95 % des exportations. Il existe un accord de partenariat en matière de pêche entre la Communauté européenne, d’une part, et le gouvernement du Danemark et le gouvernement local du Groenland. Le Groenland présente un fort potentiel minier et pétrolier. Ses eaux côtières recèleraient des réserves de pétrole équivalentes à la moitié de celles de la mer du Nord. Le réchauffement climatique va faciliter l'accès à ces ressources.

P1260066

Posté par beletteagile à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 29 août 2018

Le Groenland en quelques mots

Bonjour à toutes et à tous,

Comme je suis impatiente de débuter avec vous un petit retour en arrière sur notre dernier voyage d'été 2018 de 15 jours de trek intense au Groenland Est et plus particulièrement dans l'île d'Amassalik avec 160 km parcourus (voir carte de notre périple ci-dessous), et une altitude maximale de marche de 800 mètres . Je devrais plutôt dire qu'il s'agit d'une véritable aventure, d'une expédition, voire d'un raid!

greenland_map

Avant de vous faire participer à notre aventure en vous la relatant dans les moindres détails, je souhaitais refaire un petit point sur le Groenland avec vous.

P1250972

Comme vous le savez, le Groenland, en groenlandais Kalaallit Nunaat, est une île immense et un territoire danois autonome situé entre l'Atlantique Nord et l'océan Arctique. C'est la 2ème plus grande île au monde. Plus des 3/4 de son territoire est couvert par la seule calotte glaciaire contemporaine en dehors de l'Antarctique (inlandsis de 1 710 000 km2 de superficie et d'une épaisseur atteignant près de 3 kilomètres de glace au centre, correspondant à l'altitude la plus élevée).

Cet inlandsis est bordé de reliefs montagneux modérés entre lesquels s'écoule la glace par des glaciers. Relief magnifique que je n'imaginais pas vraiment avant de le découvrir.

De certains glaciers se détachent des icebergs qui sont entraînés au large par les courants. C'est le cas à Ilulissat où les plus gros icebergs de l'hémisphère nord sont produits. En 1912, c'est l'un d'eux que le Titanic heurta. C'est aussi le cas au Groenland Est dans l'île d'Amassalik, le glacier de l’Helheim charrie d'énormes icebergs en continu qui dérivent ensuite dans le Sermilik. Et c'est précisément là que nous avons randonné!!

P1250941

Sous cet inlandsis se trouve un grand canyon. Découvert en 2013 grâce à des observations satellitaires, ce canyon, qui traverse toute la partie nord-ouest de l'île, mesure au moins 750 kilomètres de long et 800 mètres de profondeur par endroits, ce qui en fait le plus grand au monde.

Les sommets les plus hauts du pays sont situés sur la côte est. Le point culminant est le mont Gunnbjorn, haut de 3 733 mètres. Le plus connu est le mont Forel (3 360 mètres). Il porte le nom du professeur suisse François-Alphonse Forel qui, en 1912, organisa une souscription pour financer une expédition suisse au Groenland. On signalera qu'un autre mont proche porte le nom de Paul-Emile Victor, explorateur et ethnologue français. Deux autres Français ont contribué à la connaissance de ce pays : Jean-Baptiste Charcot et Jean Malaurie.

P1250757

La calotte polaire s'est formée il y a 4,1 millions d'années, par la fermeture de l'isthme de Panama. Les précipitations neigeuses qui s'accumulent au centre de l'île, se transforment progressivement en glace et assurent théoriquement la pérennité de cette calotte. Ce désert de glace est très inhospitalier. On y trouve des températures extrêmes été comme hiver, des vents violents dits catabatiques que nous n'avons heureusement pas subis et un sol fait de glace, impropre au développement d'une vie animale (à l'exception d'un être microscopique nommé le tardigrade).

P1260040

En hiver, dans le Nord du Groenland, le soleil disparaît presque totalement pendant plus de trois mois. La température moyenne avoisine −30 °C et il souffle un vent violent. Tandis que l'intérieur du Groenland connaît un climat d'inlandsis, les températures moyennes en bord de mer varient de −15 °C dans le Nord à 0 °C dans le Sud. La côte sud-ouest bénéficie d'étés assez longs et assez doux. Les maximales y avoisinent les 10 °C en été, avec un record de chaleur de 28 °C. Alors que le Nord connaît un climat très sec, le Sud bénéficie d'un climat beaucoup plus humide. Les précipitations tombent majoritairement sous forme de neige en hiver sur la côte orientale alors que sur la côte occidentale elles tombent majoritairement en été sous forme de pluie. Narsarsuaq, dans le Sud-Ouest du Groenland, a un climat non polaire puisqu'en juillet on y mesure une température moyenne supérieure à 10 °C.

P1250835

En hiver, la bande côtière montagneuse est cernée par la banquise à l'exception du Sud-Ouest de l'île (environ jusqu’à la capitale Nuuk). En effet une branche du courant du Gulf Stream y empêche la mer de geler. La côte est n'en bénéficiant pas, elle possède un climat plus hostile et un dégel de la banquise plus court. Ceci explique que seuls deux villages y existent : Ammassalik et Ittoqqortoormiit. Ce dégel, qui se déroule de la fin mars jusqu'en juillet, s'appelle la débâcle. La reformation progressive de la banquise a lieu vers le mois de novembre.

P1250928

Sa position, largement au-dessus du cercle polaire arctique, entraîne des phénomènes naturels tels que le soleil de minuit en été et les aurores boréales en hiver. Notre guide nous a indiqué que les plus beaux spots pour observer les aurores boréales sont situés au Groenland!! Voici une de celles que j'ai personnellement photographiée là-bas. Mode teasing on!

P1260255

Posté par beletteagile à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 22 août 2018

Feux d'artifice du 14 juillet 2017 ter

P1210738

P1210739

P1210744

P1210757

P1210762

P1210766

P1210768

P1210733

P1210734

P1210770

P1210771

P1210774

Posté par beletteagile à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 8 août 2018

Feux d'artifice du 14 juillet 2017 bis

P1210686

P1210699

P1210700

P1210703

P1210704

P1210706

P1210709

P1210713

P1210718

P1210719

P1210720

P1210721

P1210726

P1210731

P1210733

P1210734

Posté par beletteagile à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,