Les carnets de voyage de la belette agile

mercredi 3 juin 2020

Ethiopie - direction la ville d'Arbaminch et découverte de l'ethnie Halaba

Tôt le lendemain matin, nous avons pris la direction d'Arbaminch. Son nom signifie “les 40 sources” en amharique. Elle fut baptisée ainsi à cause des nombreuses et abondantes sources des environ.

P1050732

Nous avons au total parcouru 330 km, soit 6h de route. Il faut vraiment reconnaître que nos chauffeurs de 4x4 ont eu bien du mérite pendant cette journée car les routes sont souvent abîmées, creusées de nombreux nids de poule et prises d'assaut de toute part par des tuk tuk slalomant, des animaux errants de toute sorte, souvent plantés en plein milieu de la route et sans envie d'y être délogés, piétons traversant à tout moment la chaussée et gros camions à la conduite parfois imprévisible.

P1050733

P1050736

P1050739

P1050742

P1050750

Sur la route, nous avons fait une halte pour visiter un petit hameau de fermes traditionnelles et rencontrer l'ethnie Halaba de religion musulmane. Cette ethnie habite des huttes joliment décorées de dessins et très bien aménagées. Ils nous ont accueilli chaleureusement et nous ont fait goûter leur pain, petites galettes de blé délicieuses.

 

P1050753

P1050755

P1050764

P1050767

P1050770

P1050771

P1050772

P1050773

P1050776

P1050779

P1050781

P1050782

P1050783

P1050784

P1050787

Et sur la route, des images de la vie quotidienne avec pour le monsieur sur le scooter un chapeau en paille typique de l'etnie Halaba.

P1050789

P1050794

P1050796

 

Les paysages ont beaucoup changé par rapport au nord de l'Ethiopie : la route traverse la savane, les plantations de bananiers et les villages. La nature est plus luxuriante du fait de la proximité des immenses lacs et les fruits et légumes frais sont donc plus nombreux pour notre plus grand plaisir.

Arrivés sur les hauteurs de la ville d'Arbaminch, nous avons rejoint notre hôtel 3 étoiles « Mora Heights Hotel », et avons été accueillis comme la plupart des fois précédentes par un jus de fruit en guise de bienvenue. Cette fois-ci c'était un jus de lemongrass, délicieux, sucré au miel local. Un vrai régal de fraîcheur.

 Notre hôtel surplombait la forêt et les lacs Abbaya et Chamo. Un lieu magique fréquenté de bon matin par des babouins !

Posté par beletteagile à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


jeudi 28 mai 2020

Ethiopie - découverte de la faune aquatique du lac Ziway

Le 1er janvier 2020, nous sommes allés admirer le lac et ses oiseaux aquatiques au levé du soleil.

P1050462

P1050469

P1050470

P1050475

P1050477

P1050478

P1050498

P1050504

P1050508

P1050516

P1050522

P1050535

P1050536

P1050537

P1050543

P1050553

P1050554

lever de soleil lac P1050464

 vol d'ibis P1050474

vols d'oiseaux lever soleil sur lac P1050481

 Avec le guide, nous sommes ensuite  allés visiter plus avant les abords du lac pour en découvrir l'exceptionnelle bio-diversité.

 

P1050570

P1050571

P1050598

P1050601

P1050609

P1050614

P1050622

P1050631

P1050634

P1050640

P1050641

P1050642

P1050644

P1050649

P1050650

P1050655

P1050662

P1050669

P1050671

P1050676

P1050682

P1050705

P1050709

P1050711

P1050714

P1050715

P1050717

ibis marchant P1050722

Nous avons notamment assisté à la découpe de poissons tilapias par des Ethiopiens nourissant les marabouts.

Découpe Tilapias

P1050730

marabout mangeant P1050725

 Nous avons aussi vu de jeunes éthiopiens laver leur cariole et les chevaux.

enfants lavant chevaux P1050677

 

Posté par beletteagile à 07:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 24 mai 2020

Ethiopie - en direction des lacs de la vallée du rift

De bon matin, le lendemain, nous avons pris un vol pour Addis-Abeba. Un rapide au-revoir à ceux qui ne repartaient pas vers le sud et  nous avons pris un 4x4 en direction du lac Ziway.

P1050427

Nous avons déjeuné au bord d'un lac lové dans un cratère dans la petite ville de Bishoftu puis nous avons repris la route vers le sud sur un axe important emprunté par les commerçants en direction de Djibouti ou du Kenya. Nous avons ainsi croisé de nombreux camions sur cette route aux nombreux nids de poule, normal au vu du trafic quotidien ! 

P1050429

P1050430

P1050433

La route vers les lacs nous a fait découvrir des paysages de savanes, une vie animée au bord des lacs de Koka et Ziway avec ses pêcheurs. Beaucoup de carioles

 

P1050441

P1050443

P1050444

tirées par des ânes, des chevaux ou des bœufs croisaient des tuk-tuk et des camions dans un chaos permanent !

 

 

Des paysages de verdure et de volcans passaient sous nos yeux. La région étant plus fertile que les précédentes nous avons pu constater des plantations sous serre de légumes et fruits variés ainsi que de fraises ! Nous avons d'ailleurs profité d'une pause pour déguster un yaourt avec des fraises de cette plantation ! Délicieux et inattendu !

 

P1050434

P1050435

En fin de journée, après 2h30 de route, nous nous sommes installés à l’hôtel « Haile resort » au bord du lac Ziway. Un superbe hôtel tout confort donnant directement sur le lac avec ses milliers d'oiseaux aquatiques (marabouts, martins pêcheur, ibis, tisserands, ombrette africaine, cormorans, pélicans, aigrettes...) dans un vacarme de chants entremêlés tellement magique !

 

 

P1050448

P1050449

P1050450

Nous avons fêté la nouvelle année avec du champagne à l'apéritif et des fraises achetées en cours de journée, une salade de légumes et de fruits frais très bien assaisonnée et légèrement pimentée. Un plat de poulet en sauce cumin et ses légumes de saison et en guise de dessert une salade de fruits frais. Nous avons arrosé le tout d'un très bon vin éthiopien Syrah de la vallée du rift.

 L'hôtel avait organisé pour les occidentaux une petite fête avec musique et boissons pour fêter la nouvelle année. Les Ethiopiens ne fêtent en effet le nouvel an que le 11 septembre et non le 31 décembre. Un petit rock sous les étoiles pour un réveillon très agréable !

Posté par beletteagile à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 20 mai 2020

Ethiopie - en route du Danakil vers Mékélé

Après la découverte du site d'extraction du sel qui nous a franchement bouleversé de par les conditions de travail inhumaines de ces hommes, nous avons repris la route ensuite vers la ville étape d'Amedila pour déjeuner!

P1050391

P1050393

 Après toutes ces nouvelles émotions, nous avons repris la route vers les hauts plateaux à Mékélé. Et la température est un peu redescendue à mesure que nous reprenions de l'altitude !

Nous avons eu la chance de croiser sur notre passage des caravanes de dromadaires et d'ânes lourdement chargées des blocs de sel dont nous avions pu constater les modalités d'extraction très pénibles un peu plus tôt !

P1050403

 P1050405

  caravane dromadaire P1050401

 

 P1050413

 P1050414

 P1050419

 Nous avons rejoint un très bel hôtel (Genfel Hotel) à Mékélé, immense ville très animée, après 2h30 de route. Nous avons ainsi parcouru 260 km dans la journée.

Posté par beletteagile à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 16 mai 2020

Ethiopie - Dépression du Danakil - Découverte du site d'extraction du sel

Nous avons ensuite pris la direction du site d'extraction de sel, spectacle impressionnant où des dizaines de mineurs s'affairent sur les plaques de sel, les afars en charge de la taille des blocs de sel arrachés du sol avec de grands bouts de bois sur un mouvement de balancier par des tigréens également en charge de la découpe au sol de ces grandes plaques. Une fois les blocs de sel de 10 kilos taillés, ceux-ci sont fixés entre eux à l'aide d'une corde afin de préparer leur manutention et leur placement sur les dromadaires ou sur les ânes. Ce spectacle d'un travail harassant dans une véritable fournaise, à 38° vers 10 heures du matin, qui devait se poursuivre jusqu'à 13h, nous a franchement retournés. Certes, ce travail est rémunérateur mais sa pénibilité réduit forcément à terme l'espérance de vie de ces hommes en quête d'une vie meilleure pour eux et leur famille.

P1050361

carrière de sel P1050364

Le travail commence par la découpe de plaques de sel dans la banquise, leur extraction avec des planches en bois.

P1050372

 soulevé plaques sel P1050384

Le taillage des blocs de sel

 

P1050376

P1050380

 

taillage blocs de sel P1050370

Puis le laçage des blocs de sel et leur chargement sur les dromadaires ou les ânes.

 

P1050363

P1050369

P1050371

 

P1050373

P1050375

laçage de plaques de sel P1050381

 installation sel sur dromadaire P1050379

chargement sel P1050367

 Nous avons pu admirer un couteau Afar, très joliment sculpté, absolument impossible à acheter localement, ce qui est bien dommage au vu de la beauté de ces objets et du savoir faire des Afar pour les travailler. 

P1050385

P1050387

 

Posté par beletteagile à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


mardi 12 mai 2020

Ethiopie - Dépression du Danakil - découverte des cheminées de fées en corail et du lac noir

Nous avons ensuite quitté la banquise de sel pour découvrir la barrière de corail de l'ancien bras de mer, devenu la dépression du Danakil. Une véritable citée coralienne avec des cheminées de fées immenses dans des teintes rosées. Des fonds marins au grand jour. Notre guide Dawit nous a dit qu'on appelait aussi ce site la ville de Lucy.

P1050336

P1050337

P1050338

P1050340

Et Antoine avec notre ranger Afar, bien armé!

P1050341

P1050342

P1050343

P1050344

P1050345

P1050346

P1050347

 Après une petite pause autour de morceaux d'orange et de dattes délicieuses, nous avons rejoint un petit lac de potassium ou « blackwater », véritable cratère d'eau bouillonnante (a priori du naphte), situé en plein milieu de la mer de sel, à la forte odeur d'essence et dont la couleur sombre crée un fort contraste avec le sol rouge vif qui l'entoure.

 

P1050348

P1050349

P1050350

P1050355

P1050357

P1050359

 black water P1050356

Posté par beletteagile à 06:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 8 mai 2020

Ethiopie - Dépression du Danakil - Volcan Dallol, au coeur de la fournaise

Et plus nous avançons sur ce site singulier, et plus les couleurs des vasques sulfureuses deviennent vertes! 

P1050266

P1050268

P1050269

P1050274

P1050276

P1050278

P1050279

P1050280

P1050281

P1050282

P1050283

P1050284

P1050285

dallol vaques blanches P1050308

dallol vasque bleutée P1050271

P1050291

P1050293

P1050294

Ce cratère volcanique, situé en dessous du niveau de la mer, est connu pour ses curieuses formations géologiques : sources chaudes acides, montagnes de souffre, colonnes de sel solidifié, petits geysers gazeux, vasques d’acides isolées par des corniches de sel et concrétions d’évaporites, de soufre, de chlorure de magnésium, sur un fond blanc, jaune, vert et rouge ocre, dû à la forte présence de soufre, d’oxyde de fer, de sel et autres minéraux.

Une découverte vraiment saisissante de notre voyage !

 

P1050296

 dallol montagnes jaunes P1050292

P1050299

P1050301

P1050302

P1050303

P1050304

P1050305

P1050307

P1050311

P1050312

P1050313

P1050314

P1050317

P1050319

P1050322

P1050321

P1050326

P1050327

P1050329

P1050330

P1050331

Le Dallol est vraiment un site unique puisqu'il s’agit du seul endroit au monde où de telles formations existent. Dans le cratère subsiste une ville fantôme, site d’extraction de potassium abandonné par les Italiens vers 1930.

Après presque 1h30 de route dans la nuit, nous avons rejoint à pieds, sur la banquise de sel, le cratère volcanique. 

Posté par beletteagile à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 4 mai 2020

Ethiopie - Dépression du Danakil - à la découverte du Volcan Dallol

La découverte du cratère du Dallol est vraiment fantastique avec ses eaux sulfureuses aux couleurs plus éclatantes les unes que les autres qui dévalent des terrassent de sel et des geysers qui animent le tout de leurs clapotis.

A mesure que l'on avance vers le site, l'odeur de souffre se fait plus pressante et les paysages plus spectaculaires. Le sel changeant de forme.

P1050209

P1050210

P1050212

P1050213

P1050214

P1050217

P1050218

P1050223

P1050224

P1050225

P1050227

P1050228

Puis le paysage devient dantesque, le sol jaune presque fluo ou orange sombre et présentant des cuvettes d'eau sulfureuse dans les camaieux de vert tendre à vert fluo en passant par le bleu.

dallol paysages P1050324

P1050229

P1050230

P1050233

P1050234

P1050235

P1050236

P1050239

P1050240

dallol montagnes rouges P1050272

P1050242

P1050243

P1050244

P1050245

P1050246

dallol vasques jaunes P1050273

P1050247

P1050248

P1050250

P1050253

P1050255

P1050258

P1050260

P1050262

P1050263

P1050265

Posté par beletteagile à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 30 avril 2020

Ethiopie - Dépression du Danakil - de la Palmeraie de Saba au volcan Dallol

 

Très tôt le 30 décembre au matin, à 6h du matin, nous avons quitté notre camp de base "la palmeraie de Saba", en direction le volcan Dallol.

Sur la route nous avons récupéré un ranger Afar dans le camp de base d'une mine de potassium attenante à la banquise de sel.

P1050167

Le lever de soleil a été juste sublime dans ses tons rosés!

P1050171

P1050175

P1050178

Puis au loin, déjà à l'oeuvre des hommes découpant le sel avant que les températures ne deviennent insupportables dans cette région où le thermomètre peut monter jusqu'à 50 degrés.

P1050182

P1050202

Et sur la route, de manière parfaitement exceptionnelle, une spatule blanche, dans un univers totalement inhospitalier...

P1050183

P1050185

P1050192

Et des rochers sculptés par l'eau anciennement présente comme autant de fonds marins...

P1050193

P1050194

Puis un petit trou dans la banquise de sel, laissant apparaître le lac Assalé en dessous et ses eaux pures et translucides!

P1050196

P1050197

P1050199

P1050200

P1050201

P1050188

P1050204

dimanche 26 avril 2020

Ethiopie - découverte de la région de la dépression du Danakil et de la banquise de sel

Nous avons ensuite fait une halte dans notre camp de base, la "palmeraie de Saba", pour prendre un thé agrémenté de céréales locales torrefiées! Une tuerie!

P1050095

Et voici nos lits pour la nuit à la belle étoile, cool, non!?

P1050093

Dans cet endroit où coule une petite rivière, nous avons pu admirer une cigogne noire et le passage de plusieurs caravanes d'ânes et de dromadaires se rendant dans le désert de sel tout proche pour y récupérer des plaques de sel.

P1050094

P1050098

 caravane palmeraie P1050099

P1050108

Puis nous avons repris la route en 4x4 jusqu'à la banquise de sel et la chaîne de volcans à moins 120m en dessous du niveau de la mer. Nous avons randonné sur les restes d'un ancien lac.

 

P1050114

P1050115

P1050117

P1050120

Puis nous avons poursuivi vers un paysage de plus en plus désolé et tellement inhospitalier où des ossements d'animaux apparaissent çà et là et où certains camions se sont enlisés. Au fur et à mesure de notre route, la terre se blanchit et l'horizon laisse apparaître des montagnes qui se reflètent sur l'horizon comme des mirages. 

 

P1050121

P1050122

P1050123

P1050125

P1050127

Puis la vue sur cette banquise de sel nous ébloui, tout simplement stupéfiante de beauté. Ni début, ni fin, de cette immensité blanche, immaculée. Un moment rare de contemplation. Petit bain de pieds dans le lac puis nous avons pris un petit apéritif improvisé dans ce lieu magique à base d'orge et cacahuètes grillées et d'ouzo et ce jusqu'au coucher du soleil.

P1050129

P1050130

P1050131

P1050139

antoine marchant sur banquise sel P1050141

ondine marchant banquise sel P1050142

P1050145

P1050150

P1050153

P1050154

P1050156

P1050158

P1050163

En rentrant à la palmeraie nous avons pris un délicieux repas puis avons pris nos quartiers dans des lits en bois sous la voûte étoilée pour une courte nuit de sommeil. Un moment magique avec deux étoiles filantes en guise de cadeau de nuit.

Posté par beletteagile à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,