Les carnets de voyage de la belette agile

mercredi 1 décembre 2021

Périple vers les Pyrénées et le Pays Basque - Découverte des villages espagnols d'Urdax et de Zugarramurdi

Nous avons poursuivi notre après-midi par la découverte de plusieurs villages basques du côté espagnol en passant l’ancien poste des Douanes française en nous rendant à Urdax.

Urdax est un charmant petit village aux belles bâtisses basques et aux anciennes fermes agricoles. Au centre du village se trouve un monastère et un ancien moulin qui méritent un détour.

Le monastère a subi deux incendies importants : en 1526 (lorsque la Navarre perd son indépendance) et en 1793 (pendant la convention en France, lorsque les troupes françaises ont envahi la zone et incendié le monastère et le bourg d’Urdax). Ce dernier incendie a détruit la grande bibliothèque du monastère, avec plus de 9000 volumes.

De l’ancien monastère ne subsistent que l’église et le cloître qui, avec d’autres dépendances, constituent le musée du monastère et l’exposition d’art.

P1110329

P1110330

P1110331

 Urdazubi en langue basque veut dire : eau et pont. De nombreux canaux traversent et irriguent le village, et les belles façades des maisons «indianos» s’y reflètent.

Le style architectural de ses constructions est sans aucun doute l’une des principales attractions d’Urdax où se combinent fermes traditionnelles et demeures seigneuriales.

Dans les rues du village, le regard est souvent attiré par de magnifiques bâtisses, dont certaines ont appartenu à des « indiens », émigrés du village de retour des Amériques ayant construit de somptueuses maisons qui sont souvent ornées de blasons : Sabatenea, Mitxelenea, Indiano-Baita, Donpedronea, ainsi que la maison de Pedro Axular.

Pedro Aguerre « Axular », prêtre, écrivain en langue basque qui vécut la première moitié du 17ème, est l’auteur du fameux Gero («Après» en français) ouvrage majeur de la littérature basque.

P1110332

P1110333

D’Urdax nous avons poursuivi par la découverte de Zugarramurdi, un village réputé du Pays Basque, pour être le village des sorcières.

Entre mythe et réalité, la visite de la grotte des sorcières vous permettra d’en apprendre davantage sur cette légende.

Situé à une vingtaine de minutes du célèbre village d’Espelette, c’est un petit village enchanteur, calme, entouré de verdure et regorgeant de surprises. Maisons traditionnelles typiques de la province de Navarre, chemins pavés et paysages à couper le souffle.

Ce village est très connu pour ses grottes où étaient censées se réunir des « sorcières » dans des cérémonies appelées « akelarre » (lande du bouc, en basque).

P1110334

P1110335

P1110336

P1110337

P1110338

 En 1610 a eu lieu à Logrono un procès lors duquel l’Inquisition accusa de sorcellerie 31 habitants de Zugarramurdi et en condamna 11 au bûcher. Les condamnations se basèrent pour la majeure partie des cas sur des témoignages empreints de superstition, peu fiables et produits par des envieux.

À la fin du procès, des hommes et des femmes ont été brûlés vifs, d'autres condamnés à l'exil perpétuel avec confiscation de leurs biens. On a même été jusqu'à brûler en effigie des personnes mortes en prison en attente du procès.

Il serait incorrect de parler de Zugarramurdi sans évoquer ses grottes : incontournables et magnifiques, fameux repaire des sorcières. Et surtout gare à l’Olabidea, rivière parallèle aux grottes, considérée comme celle de l’Enfer…

Nous nous sommes contentés de visiter le village très beau et paisible bien loin de ces mythes !

P1110339

P1110340

Posté par beletteagile à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mercredi 24 novembre 2021

Périple vers les Pyrénées et le Pays Basque - visite des villes de Sare et d'Ainhoa

Le lendemain, nous avons rejoint Sare pour débuter une randonnée sur un chemin pédestre en direction des grottes de Sare. Cette promenade à travers les paysages basques nous a permis de découvrir de bien belles maisons typiques dans un écran de verdure.

P1110312

P1110313

P1110314

P1110315

P1110316

P1110317

P1110318

P1110319

P1110320

P1110321

 Une fois revenus à Sare, nous avons décidé d’aller visiter les villages avoisinant, côté français et côté espagnol en commençant par le village d’Ainhoa.

 Situé entre la vallée de la Nive et la frontière navarraise. Il compte dans son centre-ville de nombreuses maisons basques typiques plus belles les unes que les autres.

Le village a été construit sous la forme d’une bastide avec une rue unique. Cette rue principale est une large route bordée de maisons à colombages de style labourdin du 17ème siècle et de demeures du 18ème siècle. La place principale s’organise autour du fronton accolé à l’église. 

La conservation de ces belles bâtisses et le cadre de vie ont valu à Ainhoa d’être classé parmi les plus beaux villages de France. 

Cette bastide-rue du 12ème siècle créée pour accueillir les pèlerins sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, marie le vert de ses collines aux façades blanches et rouges de ses maisons anciennes.

La plus emblématique est la maison Gorritia qui est connue pour son inscription :

« Cette maison appelée Gorritia a été achetée par Marie de Gorriti, mère du défunt Jean Dolhagaray, grâce aux sommes envoyées d'Amérique par celui-ci ; cette maison ne pourra être vendu ni donné en gage. Fait en 1662 . »

Aux alentours, de belles promenades offrent l'occasion de découvrir la chapelle de l'aubépine et les nombreux ruisseaux et sous-bois.

En lieu et place du village d’Ainhoa, à l’origine ne vivaient ici que des bergers nomades. Mais au XIIe siècle, Juan Perez de Baztan, propriétaire des lieux, et l’abbé prémontré d’Urdax, représentant l’autorité ecclésiastique, décident de créer le vicariat d’Ainhoa. Ainhoa a été pensé comme lieu d’accueil, d’hébergement et de ravitaillement pour les pèlerins du chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Il est devenu au fil du temps un lieu d’étape incontournable.

Aujourd’hui, les belles maisons du centre du village abritent de petits commerces de proximité, des producteurs locaux et des artisans. On peut y découvrir des produits à base de lait d’ânesse, un atelier de création sur le bois, des producteurs locaux…

Nous souhaitions pouvoir y découvrir le restaurant 1 étoile de la Ferme Ithurria. Une même famille qui travaille depuis deux générations dans cet établissement, mais il était complet durant notre séjour !

P1110322

P1110323

P1110324

P1110325

P1110326

P1110328

Posté par beletteagile à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 17 novembre 2021

Périple vers mes Pyrénées et le Pays Basque - visite d'une maison basque du 16ème siècle

Nous avons ensuite décidé d’aller visiter une maison basque du 16ème siècle, nommée Ortillopitz et située non loin du point de départ du « petit train de la Rhune ».

Cette belle demeure comprend encore une grande partie du mobilier d’époque ! Impressionnant et passionnant.

P1110281

P1110282

P1110283

P1110284

P1110285

P1110286

P1110287

P1110288

P1110289

P1110290

P1110293

P1110294

P1110295

P1110296

P1110297

P1110298

 Nous avons aussi visité un petit lavoir typique magnifique!

P1110299

P1110300

P1110301

Nous sommes enfin allés boire un café en Espagne, dans le joli petit village de Bera situé à la frontière, où les deux consommations nous ont coûté seulement trois euros. Un café et un coca en terrasse... trois euros... diable ! Ça vaut le coup d’aller en Espagne.

P1110304

P1110306

 

Le soir, nous avons rejoins notre cantine préférée pour un délicieux repas..

P1110308

P1110309

Mon cher et tendre a dégusté des poivrons piqillos farcis à la morue puis des chipirones en persillade !

20210816_203815

20210816_205225

 Repas qui s'est achevé pour moi sur un cheese cake mémorable!

P1110311

Posté par beletteagile à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 10 novembre 2021

Périple vers les Pyrénées et le Pays Basque - découverte de la ville de Sare et de sa grotte

Une fois retrouvé le sentier des vaches, nous avons souhaité visiter le centre-ville de Sare, très sympathique avec ses deux frontons destiné au sport local, à savoir la pelote basque.

P1110255

P1110256

P1110257

P1110259

P1110260

P1110261

P1110263

P1110264

P1110265

P1110266

P1110267

Nous avions également réservé la veille l’accès à la grotte de Sare. Nous y avons passé environ 40 minutes inoubliables car pour la première fois dans ce type de visites, nous avons pu admirer des nichées de chauve-souris aux plafonds des voûtes calcaires de la grotte. Par ailleurs, cette grotte présente la particularité de disposer de petits lacs intérieurs et de concrétions assez remarquables témoignant du travail du passage violent d’une rivière à une époque reculée.

Cette grotte a littéralement été sculptée par l’eau durant des milliers d’années. Elle a été habitée par des hommes préhistoriques et par des ours à d’autres époques.

P1110268

P1110269

P1110271

P1110272

P1110274

P1110276

P1110277

P1110278

P1110279

Selon la guide, il y aurait dans cette grotte environ 12 espèces d’araignées et 4 espèces de chauve-souris, protégées ! Du coup, impossible de prendre des photos à l’intérieur de la grotte, ce qui rend forcément cette expérience unique car les souvenirs restent dans la tête !

Posté par beletteagile à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 3 novembre 2021

Périple vers les Pyrénées et le Pays Basque - randonnée par le petit train de la Rhune

Le lendemain matin, nous avons décidé de centrer nos visites et activités sur la ville de Sare, à environ 10 kms de Saint-Jean-de-Luz et de Biarritz, et ses environs.

Nous souhaitions tout d’abord découvrir le « petit train de la Rhune » si réputé dans la région. Il s’agit d’un authentique train à crémaillère de collection datant de 1924 qui vous emmène en 35 minutes, à 905 mètres d’altitude. Nous avions réservé par internet quelques jours plus tôt les billets pour cette ascension ! A défaut, nous risquions de ne plus trouver de place, tant les wagons sont remplis !

P1110192

P1110193

P1110194

 

P1110195

P1110196

 

Le Train de la Rhune, c’est la découverte d’un panorama magnifique à 360° depuis le sommet le plus mythique du Pays Basque. Tout en bois il est tellement typique !

Sur les conseils d’un collègue en ayant déjà fait l’expérience, nous nous sommes levés tôt pour prendre le premier train afin de bénéficier si possible d’un ciel dégagé au sommet.

C’était sans compter les nuages de ce lundi matin bien fixés ! Nous avons cependant comme prévu pris le 1er train à 8h20 et après une ascension calme et très agréable, nous sommes restés au sommet jusqu’à 10h20, horaire de notre train à la descente.

Lors de la montée, nous avons pu bénéficier de part et d’autre du train de paysages dégagés sur les montagnes et sur la mer ! Mais plus non gravissions la montagne, plus les nuages étaient fixés au sommet, de telle manière qu’arrivée en haut, nous étions bel et bien dans un brouillard épais sans la moindre visibilité et la température avait bien baissé de 10 degrés ! Il faut vraiment penser à se couvrir pour cette ascension même au mois d’août !

P1110197

P1110198

P1110199

P1110203

P1110205

P1110206

P1110207

P1110208

P1110209

 

Nous avons donc profité de ces premiers moments pour prendre notre petit déjeuner dans l’un des établissements situés au sommet qui vendait aussi des souvenirs. Nous y avons pris un café et une belle part de gâteau basque à la confiture de cerises noires ! Délicieux !

P1110210

P1110211

P1110212

P1110213

P1110214

 

Puis nous sommes ressortis pour découvrir le site et avons emprunté les chemins présents pour faire le tour de ce sommet. Et bien nous en a pris car les nuages chassés par le vent nous ont laissé apercevoir pendant de longues minutes des paysages à couper le souffle, de montagne et de mer… Ça et là des troupeaux de brebis, des vaches et des pottoks occupaient nonchalamment le terrain sans faire grand cas de notre présence, se laissant approcher et photographier sans sourciller ! Mais pas trop près tout de même, une ruade est vite décochée.

Pour une vue à 360 degrés, elle n’était pas du tout « plate » comme certaine, mais au contraire, vallonnée et pleine de contrastes dans les paysages avec 50 nuances de vert… avec d’un côté la France, et de l’autre l’Espagne..

P1110215

P1110217

P1110220

P1110221

P1110223

P1110224

P1110225

P1110226

P1110227

P1110228

P1110229

P1110231

P1110232

P1110233

P1110237

P1110240

P1110242

P1110243

P1110244

P1110246

P1110248

 

P1110249

P1110251

P1110252

P1110253

Posté par beletteagile à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


mercredi 27 octobre 2021

Périple vers les Pyrénées et le Pays Basque - découverte des villes de Saint-Jean-de-Luz, Ciboure, Hendaye et Bera en Espagne

Nous avons poursuivi par la découverte de Saint-Jean-de-Luz par un temps de bruine ! La ville est vraiment très belle et agréable à découvrir ! Nous avons arpenté ses jolies rues, son port et découvert son littoral et ses grandes plages !

P1110165

P1110166

P1110167

P1110168

 La baie de Socoa est la seule rade abritée entre Arcachon et l’Espagne. Grâce à ses digues qui la protègent des colères de l’océan Atlantique, elle a la faveur des baigneurs et est devenue une station balnéaire réputée de la côte basque. La station balnéaire est de création relativement récente mais le port, lui, est très ancien,

On s’y sent immédiatement bien ! Comme à Ciboure qui la jouxte et qui elle aussi présente des maisons magnifiquement colorées.

P1110169

P1110170

P1110173

P1110174

P1110175

P1110176

P1110177

P1110179

P1110180

P1110182

P1110183

P1110184

 Nous avons poursuivi par Hendaye, dernière ville côtière avant l'Espagne.

Elle est réputée pour sa belle plage de sable fin longue de 3 km avec ses rochers mythiques, les 2 jumeaux à ne pas rater. Elle est aussi connue pour le Château observatoire d’Abbadia qui domine la baie d’Hendaye. Lieu enchanteur, dressé sur la corniche basque, pour Antoine d'Abbadie, ethnologue, géographe, homme de sciences.

 Construit entre 1864 et 1884, par Viollet-Le-Duc, son architecture néogothique et sa décoration éclectique en font un des sites et musées incontournables du Pays Basque.

Et que dire des façades des maisons situées sur le front de mer et dans de nombreux quartiers qui datent du début du siècle et sont l’œuvre du célèbre architecte hendayais Edmond Durandeau (la Maison Rouge rue des citronniers) qui sont pour la plupart classées. L’esplanade Sokoburu, au style néo-basque abrite le centre de Thalassothérapie de Serge Blanco, le Casino, ses restaurants, ses bars à tapas, son marché et sa brocante.

P1110185

P1110186

 Non loin de là, nous avons profité de la fin de journée pour nous rendre au col d’Ibardin bien connu des frontaliers de l’Espagne car constituant l’un des lieux où l’on peut, dans des supermarchés espagnols, acquérir à des prix compétitifs alcool et cigarettes. Nous y avons fait des réserves de chipirones et sardines pour monsieur, du touron, du jambon ibérique bellota et du chorrizo piquant !

Pour rejoindre Sare, nous sommes passés par le joli petit village espagnol de Bera aux maisons colorées et fleuries ! Superbe !

P1110187

P1110188

P1110189

Le soir, nous sommes retournés dîner au restaurant que nous avions découvert la veille tant nous nous étions régalés ! Et ce fut entrecôte de bœuf et côtelettes d’agneau ! Fabuleux !

Posté par beletteagile à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 20 octobre 2021

Périple vers les Pyrénées et le Pays Basque - découverte de la ville de Biarritz

Le lendemain matin, nous avons repris la route vers la côte pour découvrir par une matinée un peu grise la ville de Biarritz. Je rêvais du Pays-Basque notamment pour y découvrir cette fameuse cité balnéaire.

Cette élégante ville fait en effet partie des destinations populaires depuis que les têtes couronnées de toute l'Europe l'ont choisie comme lieu de villégiature dans les années 1800.

P1110134

P1110136

P1110137

P1110138

P1110139

P1110140

P1110141

P1110142

P1110143

P1110144

 L'endroit est également prisé des surfeurs pour ses grandes plages et ses écoles de surf. Le rocher de la Vierge, emblème de Biarritz, est un affleurement rocheux surmonté d'une statue de la Vierge Marie. Accessible par une passerelle, le rocher offre une vue panoramique sur le golfe de Gascogne.

P1110145

P1110146

P1110148

P1110149

P1110150

P1110151

P1110152

P1110153

P1110154

P1110155

P1110156

P1110161

P1110163

P1110164

Ce n’est cependant pas la ville que j’ai préféré découvrir ce jour-là. Peut-être parce que j’ai trouvé qu’il lui manquait une certaine harmonie architecturale et une âme particulière !

Posté par beletteagile à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 13 octobre 2021

Périple vers les Pyrénées et le Pays Basque - Découverte des villes de Saint-Jean-Pied-de-Port et d'Espelette

 Les premières maisons basques sont alors apparues, avec leur façades blanches et volets rouges, les frontons avec le nom de la maison et son année de construction. Les toitures aux tuiles rouges venant remplacer les toitures noires croisées jusque-là dans les Pyrénées…

 Affamés, nous nous sommes rendus à Saint-Jean-Pied-de-Port pour découvrir la ville et y acheter de quoi nous confectionner un délicieux pique-nique.

Quelle jolie ville, très touristique avec ces jolis ponts donnant sur des vues sublimes de la cité enjambant la rivière.

P1110095

P1110097

P1110102

P1110103

 Comment ne pas ensuite succomber à la tentation de ramener un peu de vin local d’Irouleguy quand on découvre les vignobles à perte de vue, sur des coteaux pentus. En blanc et en rouge, nous avons fait le plein à la cave coopérative de Saint-Etienne-de-Baygorri non loin d’Irouleguy ! Un vin à mon sens, anormalement peu connu par le grand public alors qu’il est vraiment délicieux !

 Le vin amène toujours des envies de fromages. Et ça tombait bien puisque les fromageries d’Ossau Iraty fermier AOC toutes proches nous tendaient les bras. Nous y avons acquis deux tomes de 3 et 4 kg respectivement de 4 et 7 mois d’affinage ! Nous avons choisi la ferme Tambourin pour acquérir ces merveilles !

P1110104

P1110111

 

P1110554

P1110112

P1110113

L’escale suivante sur la route a été le beau village d’Espelette, avec ses belles maisons décorées de piments pendus aux fenêtres. Ce petit village est accessible à pied. Il faut se garer en dehors de la ville qui n’est pas ouverte à la circulation routière.

P1110116

P1110119

P1110120

P1110121

P1110123

P1110124

P1110125

P1110126

P1110127

P1110128

P1110129

 Nous y avons bien sûr acheté quelques pots de poudre de piment d’Espelette, de la crème et de la confiture de cerises noires.

 Nous avions tant roulé qu’il nous a fallu faire un petit ravitaillement dans une station essence proche de la ville de Sare où nous avions réservé notre gîte, la maison « Mailuenborda », belle maison basque ! Et quelle n’a pas été notre surprise de découvrir que nous avions passé la frontière espagnole dans cette « venta berrouet » où en dehors de l’essence on peut acheter à petit prix de nombreuses denrées !

 Le soir, nous sommes allés manger, encore dans cet endroit, dans un restaurant espagnol « URTXOIA » prisé et chaudement recommandé par nos hôtes ! Nous y avons bu en guise d’apéritif une excellente sangria, puis y avons dégusté des anchois frais et du merlu à la Plancha, parfaitement cuit nacré pour monsieur et une salade de chèvre frais et un magret de canard accompagné d’un délicieux gratin de pomme de terre pour moi ! Nous nous sommes vraiment régalés et avons fini le repas avec un délicieux café gourmand avec des spécialités de fromages frais et de moelleux au chocolat délicieux ! 

20210814_205714

Posté par beletteagile à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 6 octobre 2021

Périple vers les Pyrénées et le Pays Basque : découverte du département des Pyrénées Atlantiques et du Pays Basque

Nous avons quitté le village d'Arudy après un petit déjeuner de roi pris dans notre chambre d’hôtes fait de moelleux au chocolat, pain aux céréales, yaourt et confitures maison… et fromages du Béarn de brebis, de vache et mixte et de charcuterie (jambon et quelques tranches d’andouille fermière).

Un régal, un cadeau…

Puis nous avons découvert tour à tour :

Pont d’Oleron Sainte Marie et Sainte-Engrâce.

P1110033

P1110035

P1110037

P1110038

P1110039

P1110040

P1110041

P1110045

Nous avons arpenté les petites routes de la vallée de la Haute Soule en passant par les gorges de Kakueta fabuleusement creusées dans un décor grandiose de verdure, de rivières tumultueuses et de pâturages… Une nature vivante et vibrante tout à la fois.

P1110050

P1110053

Nous avons rebroussé chemin par de petites routes de campagne qu’un seul véhicule peut emprunter pour atteindre la ville de Larrau.

P1110056

P1110062

P1110063

En direction d’Iraty, nous avons poursuivi par le col de Bagarguy, et toujours sur le chemin des cyclistes courageux arpentant ces routes sinueuses et si exigeantes pour ces sportifs courageux !

P1110066

P1110072

P1110074

P1110076

Sur les hauteurs des cimes des Pyrénées à perte de vue s’élevant de nuages suspendus sur l’horizon. Un paysage somptueux.

 Nous avons traversé la forêt d’Iraty et ses montagnes recouvertes de bruyères violettes délicates et odorantes.

 Ce que j’ai aussi particulièrement aimé dans ces paysages magiques de verdure et d’eau, c’est l’odeur omniprésente de la nature, des animaux, de la terre et de l’herbe fraîchement coupée. Avec la chaleur, toutes ces odeurs étaient encore plus présentes et entêtantes !

 Le col de Burdinkurutcheta, situé à 1135 mètre d’altitude, m’a émerveillé de ces paysages de bruyères et des jolies couleurs des montagnes avoisinantes.

P1110077

 J’ai beaucoup ennuyé ma moitié cet après-midi-là à exiger des pauses fréquentes sur la route tant le paysage était changeant et magnifique et que je souhaitais l’immortaliser… Les montagnes tutoyant les nuages, les brebis aux longs poils traversant la route avec des tintements sonores, des chevaux « pottok » magnifiques posant littéralement devant le paysage grandiose et sauvage du Pays Basque qui s’ouvrait sous nos yeux.

P1110082

 

P1110089

Posté par beletteagile à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 29 septembre 2021

Périple vers les Pyrénées et le Pays Basque : découverte du département des Hautes-Pyrénées et des cols mythiques

 

Nous avons remonté toute la jolie vallée de Laris Soulan puis l’avons faite dans l’autre sens pour rejoindre en plusieurs heures de routes de montagnes tortueuses mais si belles, la ville de Luz Saint-Sauveur, en passant par les mythiques et si rudes cols d’Aspin et du Tourmalet et en passant par la grande station de ski de la Mongie. Respect aux cyclistes nombreux qui arpentent ces routes !

P1100907

P1100908

P1100910

P1100911

P1100912

P1110002

P1110003

P1110005

P1110008

Entre temps sur la route nous avons trouvé un petit coin tranquille pour défaire la natte et préparer un délicieux sandwich à base de pain de campagne, huile d’olive, tomates ancienne, tome d’Ossau Iraty fermier et jambon de pays ! Un vrai régal. Et nous avons goûté en guise de dessert le gâteau à la broche qui est vraiment délicieux et qu’on a tendance à manger par petits bouts sans en laisser une miette !!

P1110012

P1110013

P1110014

P1110015

P1110016

P1110017

P1110020

P1110021

P1110022

P1110025

Avant de rejoindre le département des Pyrénées-Atlantiques, nous avons encore pu admirer la ville d’Esterre et son château et nous avons traversé la ville de Lourdes très fréquentée comme toujours par mille pèlerins et vacanciers !

P1110028

Après cette longue journée de route et de découverte de fabuleux paysages de montagne si différents de ceux du sud-est de la France ou de la Corse, nous avons découvert la belle vallée verdoyante de l’Ossau où nous avons réservé notre gîte dénommé « Les gaves d’Ossau », que nous avons réservé dans le village d’Adury situé non loin de Larens.

Très belle propriété sublimement agencée et très calme et tout confort avec un accueil des plus chaleureux !

Non loin de là nous avons acheté des tommes des Pyrénées (brebis et vache) à un producteur, fromages destinés à nos casse-croûte des jours suivants !

Le soir, nous avons dîné à Arudy au restaurant le Domino « chez Pompon », où le plat le plus réputé est l’omelette mousseuse aux cèpes, quelques tranches de jambon de Bayonne et du fromage de pays, le tout arrosé d’un petit vin du Béarn ! Excellent repas ! D’autant plus que nous avons commencé les « hostilités » par un cocktail du chef fabuleusement réussi, l’un des meilleurs mojitos que nous ayons bus. Bref, une excellente soirée passée dans une ambiance très agréable sur la place du village, en terrasse !

repas aruby

 

Posté par beletteagile à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,