Le lendemain matin, nous avons découvert l'autre visage de Viñales, ville inscrite au paysage culturel de l’humanité par l’Unesco, celui de la campagne et des montagnes verdoyantes. Nous avons randonné dans la vallée, dans un paysage de petites collines entourées de montagnes de 500 m aux parois verticales. Au cours de la marche, nous avons visité des fermes, des plantations de tabac et des séchoirs. Le processus de la culture du tabac se divise en trois périodes distinctes. De juin à fin août, c'est la préparation des champs, quand il fait très chaud et que la terre est gorgée d'eau par la saison des pluies. De septembre à novembre on sème, et les plants croissent jusqu'à fin décembre. La récolte peut alors commencer, jusqu'à fin mars.

P1240084

P1240087

P1240089

P1240090

P1240091

P1240095

P1240098

P1240101

P1240108

P1240109

P1240110

P1240111

Un paysan nous a enseigné comment la feuille de tabac noir sèche dans le séchoir puis comment rouler un cigare. Tout ceci est fait manuellement, ce qui fait que le temps passé pour produire des cigares est très long, ce qui en donne le prix. Comme 95 % de la production de ce paysan doit être vendue à l’État au vu de la qualité des feuilles de tabac (90 % en moyenne ailleurs), il ne conserve à la vente que 5 % des feuilles de tabac. Il opère donc sa propre recette pour réaliser les cigares. Dès que les feuilles sont sèches, il les badigeonne d'un mélange de rhum, de citron vert et de miel.

P1240113

P1240118

P1240126

P1240127

P1240128

Les cigares de cette finca sont les meilleurs de Cuba, très suaves, d'autant que le paysan trempe la base du cigare dans du miel local avant de le fumer ce qui rajoute à la douceur du cigare. Nous avons donc fait nos réserves de puros à 20 cuc les 10. De beaux cadeaux en perspective !!

fabrication cigare vinales