Nous nous sommes levés très tôt le lendemain matin pour quitter en bateau Nosy Hara direction la grande terre. 

P1130165

P1130166

P1130167

P1130172

Cela nous a pris 1h30 de navigation tumultueuse. Le vent se levant tôt, la mer se forme très vite et rend la navigation très compliquée pour les pêcheurs et navigateurs locaux.

P1130174

Notre équipage aguerri nous a mené à bon port où nous avons petit déjeuné de fruits locaux et de crêpes au miel et à la confiture d'ananas !

Après le petit déjeuner, nous avons rejoint Diego Suarez en reprenant la même piste qu'à l'aller et en traversant de nombreux villages. Cette piste traverse également d’impressionnantes salines que nous avons admiré au passage.

P1130175

Arrivés à Diego Suarez nous avons visité la ville afin d'en découvrir les différents quartiers jusqu'au port. Cette ville très animée est encore très marquée par son passé colonial, notamment en termes d'architecture.

P1130177

P1130179

P1130183

P1130184

P1130185

P1130189

P1130190

P1130191

P1130189

P1130192

P1130193

P1130195

P1130197

Antsiranana, aussi appelée Diego-Suarez ou Antsirane, est la plus grande ville du Nord de Madagascar et le troisième port de la Grande île.

La ville se situe au niveau du cap d'Ambre (Tanjon'i Bobaomby) dans le Nord de Madagascar avec à l'ouest le canal du Mozambique et à l'est l'océan Indien. Elle s'étend sur 47 km2.

Elle est abritée par la baie de Diego-Suarez (156 km de côtes) qui abrite le second port du pays2. La baie d'Antsiranana est en fait composée de quatre baies de plus petite taille :

  • la baie du Tonnerre
  • la baie des Cailloux Blancs
  • le Cul de Sac Gallois
  • la baie des Français (où se situe la ville promontoire de Diégo-Suarez

Il existe deux thèses pouvant expliquer le nom de la ville :

- la découverte de la baie par les navigateurs Diogo Dias et Hernán Suárez et qui lui donnèrent leurs noms ;

- la découverte de la baie en 1543 par l'explorateur portugais du même nom, Diego Suarez.

Le tout premier nom de Diego-Suarez ou Antsiranana est Antomboko, qui signifie « troué, perforé », nom dû à cette baie naturelle qui s’étend sur 156 km. C’est la deuxième plus grande baie au monde après celle de Rio de Janeiro. Elle possède aussi son « pain de sucre », appelé Nosy Lonjo.

P1130204

P1130205

P1130206

P1130208