Nous avons ensuite pris la route pour rallier par la route en minibus la ville d'Ajloun et sa forteresse, un ouvrage (édifié entre 1184 et 1188) qui domine la vallée arrosée par le Jourdain et ses affluents.

Sur la route, nous avons pu découvrir en la traversant, la très belle ville d'Amman très étendue qui regroupe 4,5 millions d'habitants, soit près de la moitié de la population jordanienne qui en compte environ 10 millions, ce qui est considérable en proprtion. Sa particularité réside dans sa très grande harmonie architecturale du fait que la ville impose l'usage du calcaire blanc pour l'édification d'une ou plusieurs des façades des maisons selon le secteur de la vile dans lequel elle est située. La ville est donc composée d'édifices blancs ce qui la rend vraiment très belle et caractéristiques parmi les villes du nord du pays.

 Le nord du pays vers lequel nous nous rendions est clairement une zone très fertile et verte. Des forêts et des collines verdoyantes à perte de vue. Des pépiniéristes le long des routes avec des fruits et légumes variés vendus par de petits exploitants le long des routes. Une autre image de la Jordanie, finalement méconnue des touristes et peu relayée par les médias. Pas étonnant que la densité de population y soit donc si importante par rapport aux zones du sud arides et désertiques.

P1000494

 Nous avons pu nous apercevoir que la conduite automobile des jordaniens est on ne peut plus sportive et qu'il faut savoir s'imposer pour éviter les queues de poisson à répétitions qui apparaissent ici tout à fait naturelles. Il faut bien dire, sans citer de nom, que notre chauffeur fort sympathique au demeurant, n'était pas le dernier à faire quelques acrobaties routières et à y prendre, à l'évidence, un plaisir non dissimulé.

 Nous avons mis près de 2 heures pour rejoindre Ajloun, dont nous avons visité la forteresse située sur un promontoire qui en a fait pendant des siècles un lieu stratégique d'observation et de défense du territoire musulman par les troupes de Saladin et son musée contenant des pièces datant de l'âge de bronze et admiré la vue panoramique remarquable sur les vallées avoisinantes couvertes de cultures, telles que la vigne et les oliviers.

P1000413

P1000416

P1000417

P1000418

P1000423

P1000424

Une vue splendide de ce grenier de la Jordanie qui par temps plus clair nous aurait permis d'admirer le lac de Tibériade, le Jourdain, la Palestine et Israël. Mais comme le temps était un peu couvert nous avons tout de même pu admirer les vallées proches verdoyantes très impressionnantes.

P1000410

P1000427

P1000430

P1000443

Une fois cette visite terminée nous sommes allés déjeuner dans un petit restaurant local attenant à la vue panoramique merveilleuse proposant peu de couverts et clairement fréquentés quasi uniquement par des jordaniens, ce qui nous a clairement plu et était de très bon aloi.

Nous n'avons pas été déçus quand nous avons vu arriver les plats façons mezzes, tous composés de légumes et produits frais locaux cuisinés sur place et accompagné de pita chaudes. Un vrai moment de bonheur, d'autant plus que ces mets délicieux étaient accompagnés d'un breuvage à base de menthe hachée, d'eau et de citron ! Délicieux ! On appelle cette boisson le limoun na'naa. J'y ai même fait ma première expérience de chicha à la menthe et au citron. J'ai adoré ! Surtout dans un tel cadre.

P1000618